« La gourmandine » d’Iza BORKINE

Informations :

Titre : la gourmandine

Auteur : Iza Borkine

Éditeur : auto édition

Nombre de pages : 175 pages

Format  et prix : numérique 2,99 €

Date de publication : 19 décembre 2020

Genre : feel good

Résumé :

Marthe Sylvestre, veuve sans enfant, est totalement déprimée d’avoir bientôt 70 ans. Du coup, elle fait ce qu’elle sait faire de mieux : manger. Elle ingurgite des tonnes de gâteaux car une pensée l’obsède : que restera t-il d’elle après sa mort ? Quelle trace va t-elle laisser de son passage sur terre ?

Prête à tout pour trouver la réponse, Marthe est loin d’imaginer ce que l’avenir lui réserve. Elle nous entraîne dans une comédie où l’on croise des personnages hauts en couleur et attachants.

Mon avis :

Voilà une lecture attrayante et pétillante. Nous sommes dans un roman feel good, et j’avoue que le résultat est au rendez-vous ! Le réconfort était là, amplifié par ma fâcheuse tendance à grignoter durant mes lectures !

Nous suivons Marthe, une vieille dame qui va avoir 70 ans dans peu de temps. Elle est veuve, sans enfant, et vit avec son chat, Sakap. Elle ne supporte pas l’idée d’entrer dans le cercle très fermé des septuagénaires, et en y réfléchissant mieux, elle se demande quelle trace elle va laisser sur cette terre. Elle a surtout l’impression d’être bonne à mettre au rebus, ne servant plus à rien. Le résultat de cette réflexion étant loin d’être fameux, elle va se lancer dans un projet (n’insistez pas, je ne vous dirai pas lequel🙂).

Marthe est un personnage vif, et surtout drôle. J’ai eu le sourire durant toute ma lecture. Et je peux vous dire que ça fait du bien. Seul hic, j’ai régulièrement oublié qu’elle avait 70 ans !! Elle est tellement dynamique, j’aimerai lui ressembler à cet âge ! Je me suis attachée à elle, suivant son évolution et ses tribulations avec plaisir. Elle était un peu la grand-mère que je n’ai pas connu. Les personnages secondaires qui gravitent autour d’elle sont tout autant amusants. Sacha, le coiffeur de Marthe, qui ne fait jamais dans la demi-mesure, est la caricature même du « coiffeur-au-courant-de-tous-les-potins ». Ce qu’il m’a fait rire celui-ci, autant avec ses réflexions drôles qu’avec le résultat de la coupe de cheveux ultra-méga tendance de Marthe.

« Regarde, le fils de ma propriétaire est un furoncle purulent doublé d’une vipère fétide.(…) Dans son immense connerie, il a servi. C’est lui qui a empêché ma voisine du dessous de se jeter du troisième étage sous prétexte qu’elle allait saloper toute la cour. Il l’a tellement engueulé qu’elle a eu honte de sauter. »

Édouard, le concierge de l’immeuble, Vonig, l’aide ménagère de Marthe, tout le monde est au petit soin pour notre septuagénaire gourmande. Ah, je ne vous l’ai pas dit ? Marthe est d’une gourmandise olympique. Là, j’avoue, je suis battue à plate couture 😀! Au diable ses kilos en trop, Marthe mange pour se rassurer, et, étant donné qu’en ce moment, elle est en pleine crise existentielle, je vous laisse deviner ce qu’elle englouti. Et pendant ce temps, le lecteur se sent enveloppé dans un cocon de douceur et de sucre, et perso, je n’ai pas résisté à l’envie de me faire un chocolat chaud maison pour suivre les aventures de la vieille dame et sa capacité à se réinventer ! Car au-delà de l’humour omniprésent, ce roman contient une belle réflexion sur la vie et sur ce que l’on en fait. Il apporte des réponses, l’air de rien, et nous permet de prendre de la distance avec des évènements durs de la vie. Le deuil, la solitude, les projets, les buts, l’amitié, sont autant de sujets posés sur la page avec beaucoup de délicatesse.

La structure du roman, sous l’œil de Marthe puisque le récit est à la première personne, suit un cheminement calme et plein de douceur. Le rythme harmonieux nous berce, on se le laisse porter par les mots, et on savoure sa lecture. La plume est légère, très agréable, un brin poétique. « La gourmandine » est le premier roman d’Iza, et franchement, cela ne se voit pas du tout à la lecture. Je n’ai pas trouvé de maladresses d’écriture, ou de « fautes de débutant ». Au contraire ! Ce qui est prometteur pour les prochains !!

Un mot sur la couverture ? Très colorée, elle attire le regard, et donne le ton. J’adore ! Quant à la fin, elle est juste succulente. Et conforme au reste, c’est clair ! Sacré Marthe !

Un roman que je ne peux que vous conseiller, un anti-morosité, bien utile et bien plus efficace qu’un Xanax !!! Une gourmandine est une variété de poire. Il est clair qu’on se fend la poire avec ce récit ! Allez-y, foncez !

Une belle pause, une lecture qui emporte et (re)donne le sourire. Je conseille !!!

Je remercie Iza pour cette lecture.

#lagourmandine   #IzaBorkine

la gourmandine7206396610509931872..jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : le tiercé dans l’ordre : la couv’, le titre, le résumé !

Auteur connu : « La gourmandine » est le premier roman d’Iza, je l’ai signalé plus haut. Pas le dernier, je l’espère !

Émotions ressenties lors de la lecture : que du bonheur. Un roman parfait pour se donner du baume au cœur, car les émotions positives et la joie sont bien là, et bondissent de page en page.

Ce que j’ai moins aimé : déjà fini ? Elle est où Marthe ? Elle me manque 😭.

Les plus : les personnages, l’humour, la plume, la fin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s