« Grand Union » de Zadie SMITH

Informations :

Titre : Grand Union

Auteur : Zadie Smith

Éditeur : Gallimard

Nombre de pages : 288 pages

Format  et prix : broché 21 € / numérique 14.99 €

Date de publication : 11 mars 2021

Genre : recueil de nouvelles

Résumé :

Dans ce premier recueil de nouvelles, Zadie Smith allie son inimitable pouvoir d’observation et sa voix unique pour explorer les arcanes du monde moderne. Entrelaçant les thèmes, les registres et les points de vue, elle nous invite à la rencontre d’un cortège de personnages : un homme dont c’est le dernier jour sur terre, une quadragénaire revivant par la pensée ses années d’université et s’interrogeant sur la versatilité du désir, un groupe de touristes anglais déconnectés des réalités, des célébrités américaines en fuite…
Rivalisant d’humour et d’exquise perspicacité, Zadie Smith excelle dans la restitution des dialogues et donne vie et relief à ces histoires saisissantes.

Éclectique, rythmé et profondément original, Grand Union questionne les héritages qui nous hantent, les appartenances culturelles, les relations familiales, l’identité raciale ou encore la pluralité de la condition féminine. La part belle est d’ailleurs faite aux personnages de femmes, et aux femmes noires en particulier : jeunes, âgées, mères, amantes, au fil des nouvelles elles forment une éclatante constellation.
Avec ce recueil, Zadie Smith s’autorise absolument tout, pour notre plus grand plaisir.

Mon avis :

Zadie Smith nous propose un recueil varié d’une vingtaine de nouvelles, certaines déjà publiées dans des journaux ou des revues (la plupart dans The New Yorker). Ces petites histoires capturent la complexité de la vie contemporaine à travers des voix multiples. L’auteure explore le racisme, la lutte des classes, les différences générationnelles ou encore la politique et se permet même une pointe de fantastique ici ou là !

L’idée maîtresse est toujours la même : un personnage se sent la victime des circonstances et de ses désillusions.

Un narrateur à la première personne se cache dans bon nombre de ces histoires. Elles sont toutes de longueurs inégales. Lorsque le lecteur termine une nouvelle et tourne la page pour en commencer une autre, il n’est jamais sûr de ce qui va suivre.

  • « Fuir New York »

L’auteure met en scène Michael, Marlon et Liz quittant Manhattan le matin du 11 septembre dans une Toyota Camry de location, voyageant parmi des gens normaux et se rendant compte que quoi qu’il se passe, ils sont «coincés dedans, comme tout le monde. »

Cette nouvelle a été ma préférée, je l’ai trouvée totalement loufoque, imaginant ces trois « pointures » dans une voiture de location, comme n’importe qui !

  • « L’éducation sentimentale »

Cette nouvelle fouine dans les débuts de l’histoire sexuelle d’une femme. Il n’y a aucune exigence narrative réelle, le rythme est paisible, la plongée dans les souvenirs du personnage permet une réflexion et une révélation plutôt qu’une intrigue à proprement parler.

  • « Pour le roi »

Notre personnage principal voyage en train de Strasbourg à Paris, assis non loin d’une mère et de son fils adulte atteint du syndrome de la Tourette. Ce dernier répète sans cesse « Pour le roi ». Une ode à la tolérance et au don de soi.

  • « Une sacré semaine »

Cette nouvelle brosse le portrait d’un ancien flic de Boston devenu accro aux opiacés et dont la vie s’est effondrée (licencié, en instance de divorce).

Il est impossible d’apprécier toutes les nouvelles, mais certaines vous feront de l’œil, c’est certain. La plume de Zadie est surprenante, mordante, truffée de métaphores et d’ambiguïté, et parsemée d’humour. Nous voilà face à une collection d’histoires vibrantes et follement dégressives qui capture toute l’étendue de son esprit et de son imagination. Le ton s’avère pétillant.

Cette lecture s’est révélée agréable pour moi, même, si, je dois bien en convenir, certaines nouvelles ont glissé sur moi, ne m’apportant rien niveau émotion ou stimulation. Nous sommes dans une approche assez expérimentale, il faut le savoir avant d’attaquer cette lecture. L’avantage étant que si l’un des récit ne vous branche pas plus que cela, vous pouvez passer au suivant !

#GrandUnion   #ZadieSmith  #Gallimard

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : l’auteur. Et puis, j’étais en stand-by entre deux lectures, ce recueil de nouvelles arrivait à point nommé pour m’accorder une petite pause.

Auteur connu : j’ai découvert Zadie Smith sur les conseils de mon libraire avec « Swing time » .

Émotions ressenties lors de la lecture : la palette a été large pour certaines nouvelles, et très exiguë pour d’autres.

Ce que j’ai moins aimé : on va dire que je préfère Zadie dans un roman, plutôt qu’à travers des nouvelles.

Les plus : la plume est toujours aussi belle, le format des nouvelles peut-être un bon moyen de voir ce qu’elle « a dans le ventre ». Les messages transcrits dans ces courts récits sont assez forts et permettent de s’identifier à certains personnages.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s