« Impressionnisme, de Giverny à la Norvège » d’Hayley EDWARDS-DUJARDIN

Informations :

Titre : Impressionnisme, de Giverny à la Norvège

Auteur : Hayley Edwards-Dujardin

Éditeur : Éditions du Chêne

Nombre de pages : 108 pages

Format  et prix : broché 15,90 €

Date de publication : 3 février 2021

Genre : beau livre

Résumé :

Saviez-vous qu’un professeur d’astronomie a conclu que Monet avait peint Impression, Soleil Levant le 13 novembre 1872 à 7 h 35 ? Que le nom du « bal du Moulin de la Galette » vient des galettes que l’on y servait ? Que les meules de Monet ont provoqué un vrai choc artistique chez Kandinsky et que Manet n’a participé à aucune exposition impressionniste ?

Ça, c’est de l’art, une collection pour (re)découvrir.
Les artistes et les couleurs en 40 notices illustrées.
– Une sélection précise d’œuvres incontournables et inattendues.
– Des repères visuels clairs : chronologies, cartes, graphiques.
– Des encadrés variés : anecdotes, mises en contexte, influences.

Mon avis :

Moi qui voue une passion démesurée à Monet et aux impressionnistes, j’ai été ravie de remporter cet ouvrage dans le cadre d’une masse critique Babélio. Et je me suis RE-GA-LEE !

Ce livre est un véritable petit bijou. Tout commence par une définition du style impressionniste, avec repères chronologiques, géographiques, pères fondateurs, interactions artistiques. Le mouvement impressionniste marque la rupture avec l’art conventionnel et son influence se répercuta, non seulement sur le monde de la peinture, mais également dans l’Art dans sa globalité, que ce soit les arts visuels, la littérature ou encore la musique. Grâce à l’invention du tube de peinture souple, refermable, les jeunes peintres peuvent sortir et travailler directement devant leur paysage, saisissant au mieux la lumière, les reflets. Une révolution !

La première partie est consacrée aux incontournables. Nous (re)découvrons les pointures de cet art, de Monet à Renoir, en passant par Morisot. La seconde partie nous propose de plonger dans l’univers des inattendus : Scorolla, Sisley ou Lebourg n’auront plus de secrets pour vous.

20210514_124230628531486469581917.jpg

« Cousant la voile » de Joaquin Sorolla

20210514_1430174644968740530416642.jpg

« The gallery of HMS Calcutta » de James Tissot

Chaque peinture est détaillée sur une double page, avec reprographie et informations sur le peintre, l’œuvre, le musée dans lequel on peut admirer la toile, ainsi que des anecdotes. Saviez-vous par exemple, que pour « Impression soleil levant », les experts ont conclu que la toile a été peinte le 15 novembre 1872 à 7h35 !!

20210514_1829146898923141510947922.jpg

Ou encore qu’une nouvelle mode se développe à la fin du XIXè : la tournure, ramenant l’ampleur de la jupe vers l’arrière. Ce sera le sujet du tableau « Les courses au bois de Boulogne » de Giuseppe De Nittis.

Les techniques sont également détaillées. On apprend que le pastel est une pâte obtenue à partir de pigments mélangés avec un peu d’eau, de la poudre de craie et de la gomme arabique. La légende raconte que les pastels gras (où la gomme est remplacée par de l’huile) ont été conçus pour Picasso.

Les Meules

« Les meules » de Monet, que j’ai eu la chance d’admirer au MET de New York

« Nous voulions dans nos tableaux des accords gais, de la vie sans littérature. Un matin, l’un de nous, manquant de noir, utilisa du bleu. L’impressionnisme était né ». Pierre Auguste Renoir.

Un ouvrage superbe, ludique et complet que je conseille vivement !

Je remercie Les Éditions du Chêne et la Masse Critique de Babélio pour cette magnifique lecture.

#ImpressionnismedeGivernyàlaNorvège   #HayleyEdwardsDujardin   #ÉditionsduChêne

impressionnisme7469966205181168960.jpeg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : l’envie de découvrir cet ouvrage consacré à l’impressionnisme., que j’aime tant !!

Auteur connu : pas du tout. Hayley Edwards-Dujardin est historienne de l’art, diplômée de l’école du Louvre. Je vais me pencher sur ses parutions.

Émotions ressenties lors de la lecture : une passion sans borne pour chaque page, dévorée dans les règles de l’art !!

Ce que j’ai moins aimé : RAS

Les plus : le côté ludique, la présentation, les toiles représentées, mêlant celles archi-connues et d’autres plus discrètes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s