« …et pour le pire » de Noël BOUDOU

Informations :

Titre : …et pour le pire

Auteur : Noël Boudou

Éditeur : Taurnada

Nombre de pages : 253 pages

Format  et prix : broché 9.90 € / numérique 5.99 €

Date de publication : 13 mai 2021

Genre : thriller

Résumé :

Bénédicte et Vincent auraient pu vieillir paisiblement ensemble. Malheureusement, le destin en a décidé autrement, il y a vingt ans…
Vingt ans. Vingt ans à attendre… à attendre que les assassins de sa femme sortent de prison.
Depuis vingt ans, Vincent Dolt n’a qu’une seule idée en tête : venger sa douce Bénédicte…
Depuis vingt ans, seule la haine le maintient en vie.
Mais une vengeance n’est jamais simple, surtout à 86 ans.
Il a vécu le meilleur, il se prépare au pire…

Mon avis :

Le titre de la première partie « On se prépare au pire » donne le ton d’entrée de jeu. J’avais hâte de découvrir le titre de la seconde « Le pire reste à venir ». Prometteur, non ?

Notre narrateur est Vincent Dolt, veuf de 86 ans. Oui, vous avez bien lu, notre personnage principal est un vieux une personne âgée  😉. A nous les articulations qui craquent au moindre mouvement, la mobilité qui flanche, la vision qui se fait la malle. Par contre, notre petit papy, bien qu’il soit fort sympathique, est un peu trop porté sur la bière. Il en décapsule une à chaque page ou presque. Quelle descente !!! Bon, OK, j’admets que le pauvre n’a plus grand chose dans son existence : il vit seul, son unique famille étant son neveu, avide de l’héritage à venir. Sa femme, Bénédicte, est morte il y a vingt ans, enlevée, violée, torturée, assassinée par trois voyous défoncés. Il a vécu le meilleur avec la femme de sa vie, il lui reste en effet le pire…

Il va faire connaissance avec ses nouveaux voisins, France et Bao. Un point commun relie Bao à Vincent : sa sœur aînée s’est fait violer quand il avait 13 ans, et depuis, il vit en portant la culpabilité de n’avoir pas pu la défendre. Ces deux cabossés de la vie vont mettre à profit leur désir de vengeance. Car la seule chose raccrochant encore Vincent à un semblant de vie, c’est que les meurtriers de Bénédicte sortent de taule dans quelques jours et que cela fait vingt ans qu’il échafaude un plan pour venger la femme de sa vie et faire la peau à ces raclures.

« …Et pour le pire » et un roman atypique de part son personnage principal, qui est si attachant, et de part cette histoire complètement novatrice. Deux personnes qui n’ont, à priori, rien pour s’entendre, vont s’allier dans un pur désir de vengeance, et de recours à la loi du Talion. Et au-delà de cette sombre histoire, Noël nous propose une tranche de vie touchante, bourrée d’émotion, de sensibilité. Je ne pense pas avoir déjà lu un thriller où notre héros est âgé.

La plume est directe, limpide et acérée. Quant au rythme, on va dire que Noël a réussi l’exploit de rendre ce roman palpitant malgré l’âge de Vincent. Car il en a de l’énergie, finalement ! La vengeance est un excellent moteur, il faut bien en convenir. Les pointes d’humour éparpillées ici et là font sourire, cela fait du bien, car Vincent, comme toute personne âgée qui se respecte, à tendance à rabâcher, particulièrement sur les circonstances de la mort de Bénédicte. Elles sont atroces, et racontées à plusieurs reprises avec pléthore de détails. A chaque fois, la nausée m’a guettée. J’ai relevé un manque de crédibilité à certains moments, mais je l’ai pardonné bien volontiers, tellement j’ai pris plaisir à dévorer ce roman.

« Vingt ans de rage qui marine, ça fait mal, c’est comme la gnôle. »

Je vous conseille « …Et pour le pire », vous y trouverez pas mal de chose, surtout un bon divertissement, un p’tit vieux qui mérite d’être connu et une histoire touchante.

Je remercie Joël et les Éditions Taurnada pour cette lecture.

#etpourlepire   #NoëlBoudou   #Taurnada

et pour le pire6851910051399258156..jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : le résumé, l’auteur, la couverture. Tiercé dans le désordre !!

Auteur connu : j’avais découvert Noël avec  « Benzos » et j’ai été séduite par sa plume, sa manière de raconter l’impossible.

Émotions ressenties lors de la lecture : de la colère, je me suis révoltée, beaucoup de tristesse face à ce vieil homme d’apparence démuni. De la peur également face au sombre projet de Vincent.

Ce que j’ai moins aimé : quelques incohérences mais rien de bien grave.

Les plus : le personnage de Vincent, cette vengeance, l’humour présent malgré tout, la plume.

Une réflexion sur “« …et pour le pire » de Noël BOUDOU

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s