« Don’t leave the game » de Théo LEMATTRE

Informations :

Titre : don’t leave the game

Auteur : Théo Lemattre

Éditeur : auto édition

Nombre de pages : 171 pages

Format  et prix : broché 19.99 € / numérique 3.99 €

Date de publication : 5 mai 2021

Genre : inclassable !

Résumé :

Adrian est un hors-la-loi dangereux et prêt à tout pour protéger son fils, Tyler. Acharné dans les combats clandestins au cours desquels il gagne sa vie, Adrian mène une vie dangereuse, traqué par Chloé, une brillante lieutenant de police. Depuis qu’il élève son fils seul, il s’est coupé de tout et de tout le monde, n’acceptant personne dans sa vie, jusqu’au jour où il rencontre Vinciane, une jeune femme explosive qui lui ressemble beaucoup.

Elle aussi cherche à fuir ses démons et à se venger d’une vie qui ne lui a pas fait de cadeau.

Le soir, dans la salle d’entraînement qu’ils partagent, ils frappent tous les deux de toutes leurs forces, comme si leur vie en dépendait. Elle n’a pas le droit à l’erreur. Sa mission est délicate. Ce sera elle, ou lui.

Ils n’ont pas le droit de se rapprocher. Elle, le feu. Lui, la glace.

Ils se mettraient tous les deux en danger.

Ce serait une folie, mais pourront-ils résister à la tentation ?

Avec des tempéraments aussi forts, rien de moins sûr.

Entre romance, suspense et action, plongez tête baissée dans cette romance sombre dans laquelle les apparences sont souvent trompeuses…

ROMANCE, ACTION, SUSPENSE.

Mon avis :

Théo nous propose ici un roman inclassable. On y trouve de l’action, de l’amour, de l’émotion, du suspense.

Le prologue nous embarque en mars 2019. Le lieutenant Chloé Hayden « cuisine » Adrian au sujet de la mort d’un certain Curtis Elsberg. Le cadavre de ce dernier a en effet été retrouvé quelques jours plus tôt par Chloé et son co-équipier, Ziane. La suite nous plonge en septembre 2018, où l’on apprend qu’Adrian est le bras droit d’un baron de la drogue, le fameux Curtis. Adrian donne tout pour son fils, Tyler, petit bonhomme de 9 ans. Pour cela, il participe à des combats clandestins, bonne manière de gagner de l’argent assez facilement. Lors d’un entrainement, il va faire la connaissance de Vinciane. Le tempérament de la jeune femme va immédiatement plaire à Adrian, la même volonté de s’en sortir les habite.

Le lecteur va faire peu à peu connaissance avec ces trois personnages principaux que sont Adrian, Vinciane et Chloé.  Ils sont intéressants, ils ont pas mal bourlingué et la vie ne leur a pas fait de cadeaux, façonnant leur façon de penser et leurs choix de vie. Ils ont tous un passé trouble et traumatisant. Je me suis beaucoup attachée à Adrian, même si ses actes sont répréhensibles et son « travail » totalement illégal, le fait qu’il agisse de la sorte pour son fils rattrape tout. Adrian l’élève seul, il l’a eu trop jeune avec Charlotte, une histoire qui n’a pas résisté. Il s’est volontairement coupé de tous, refait sa vie ailleurs. Je me suis demandé s’il n’avait pas enlevé Tyler à sa mère. Vinciane a un désir de vengeance qui l’habite et la possède. Que lui est-il arrivé ? Quant à Chloé, sa carrière de flic la prend aux tripes, avec Ziane, qui est son meilleur ami, ils forment une équipe de choc.

Ce qui m’a dérangée dans ce roman, c’est la construction. On navigue entre le présent et le passé, 2019, 2018, 2011, 2009, les périodes sont nombreuses, et j’avoue que Théo m’a perdue à plusieurs reprises. Surtout à un moment ! J’ai relu le passage et mes notes, me demandant si je m’étais fourvoyée depuis le début, ou si c’était Théo qui avait perdu la boule. Mais non, tout s’explique…plus tard !!

Théo balade le lecteur sans ménagement. De rebondissements en fausses-pistes, il mène la danse, et de façon brillante. La fin m’a scotchée. J’ai lancé un « Mais c’est bien sûr », dégoûtée de n’avoir rien vu venir ! Je me suis faite avoir comme une bleue sur ce coup-là.

La plume de Théo est agréable et limpide, c’est un auteur que j’aime beaucoup lire. Il m’apporte toujours une belle évasion, à chaque roman il nous propose autre chose. Je n’ai jamais vu un auteur se renouvelant à chaque fois avec un ter enthousiasme. L’ennui est impossible avec lui !

Le bémol : la couverture, qui ne retranscrit pas du tout l’intérieur du roman, et le titre, bof bof. Mais bon, on s’en fiche, l’essentiel étant le contenu !! Mais ne vous arrêtez pas à la 1ere de couverture !!

« Ce type est un fou ! Un malade qui se joue complètement des règles établies. C’est un désespéré que la vie a déjà trop blessé. »

Un roman que je vous conseille, si vous avez envie de passer un bon moment de détente.

Je remercie Théo pour sa confiance sans cesse renouvelée.

#dontleavethegame   #ThéoLemattre

don t leave the game8721571329985074893..jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : l’auteur !

Auteur connu : j’ai dû tout lire de lui, ou pas loin !

Émotions ressenties lors de la lecture : beaucoup d’empathie pour les personnages, de curiosité et de l’avidité à découvrir ce passé qui les caractérise tant, de la crainte face aux circonstances et aux risque encourus.

Ce que j’ai moins aimé : le titre, la couverture, la construction en flash back un peu difficile à suivre.

Les plus : les personnages, la plume, la fin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s