« La solitude des poissons rouges » de Valentine STERGANN

Informations :

Titre : la solitude des poissons rouges

Auteur : Valentine Stergann

Éditeur : MxM Bookmark

Nombre de pages : 552 pages

Format  et prix : broché 23 € / numérique 9.99 €

Date de publication : 7 juillet 2021

Genre : romance

 

Résumé :

Mon avis :

Les éditions BookMark ont une ligne éditoriale prônant la différence et la diversité, toujours en transmettant des valeurs positives. Je découvre cette maison d’édition, et j’aime leur philosophie !

« La solitude des poissons rouges » est un bonbon tendre qui se dévore avec délectation. Et tant mieux, car c’est un petit pavé !! J’ai passé un super moment de lecture avec ce roman. Une histoire touchante, émouvante, pleine d’émotions. Une ode à la différence aussi. Car les personnages avec qui nous passons du temps sont atypiques, c’est le moins que l’on puisse dire !

Violette, tout d’abord. Célibataire, sans enfant, psychologue dans une maison de retraite. Son objectif numéro 7 était de devenir mère. Un peu compliqué lorsqu’on a personne dans sa vie, que la quarantaine frappe à la porte et que l’on est asexuelle (c’est-à-dire qu’elle ne ressent pas le besoin d’avoir des relations sexuelles avec son partenaire ; et lorsqu’elle en a, elle n’en retire aucun plaisir). Qu’à cela ne tienne, Tinder va l’aider à planter la petite graine….

Otis, son meilleur ami, est un ancien boxeur professionnel. L’amour et les gosses, c’est très peu pour lui. Jusqu’au jour où il va croiser la route de Louison, qui achève ses études de médecine. Ils vont se croiser aux urgences de l’hôpital et ne plus se quitter….Otis est gay, Louison va se découvrir bi, et il aura du mal à l’accepter. D’autant qu’une grande différence d’âge les sépare.

Jusque là, tout va bien…ou presque. Là où cela va se compliquer, c’est lorsque Violette va s’apercevoir que Louison n’est autre que son plan Tinder, et donc, le père de l’alien qui pousse dans son ventre….Ajouter à cela que Violette va tomber amoureuse de Mathieu, son collègue (toujours sans sexe, vous suivez ?). Bref, vous mélangez tout cela et vous obtenez une comédie romantique drôle, pétillante, qui vous fera passer un super moment !

J’ai adoré Violette, ses idées totalement loufoques, sa gaieté, son énergie, son dévouement pour les autres, et sa répartie. L’humour d’Otis m’a fait éclater de rire à plusieurs reprises. Il est l’ami que l’on rêve toute d’avoir !

La plume est légère et pointue, la psychologie de chaque personnage est brossée au poil, l’humour est présent et permet d’apporter de la légèreté aux sujets abordés : la monoparentalité, l’homosexualité, la différence, l’amour, la solitude. Nos quatre joyeux lurons sont comme des poissons rouges, chacun seul dans son bocal. A force de tourner en rond, ils vont décider d’envoyer valser les convenances et de vivre leurs vies comme ils en ont envie.

La construction à quatre voix nous permet d’être au plus proche de chaque personnage.  A chaque début de chapitre, nous savons qui nous allons retrouver, cela évite de s’emmêler les pinceaux. Quant à la fin ! Absolument délicieuse. Il n’en fallait pas une autre. Elle permet de refermer le roman avec une belle note positive.

Certaines scènes entre Otis et Louison sont assez croustillantes, il faut le souligner.

Un roman que je vous conseille de glisser dans votre valise pour l’été.

Je remercie les Éditions MxM Bookmark et NetGalley pour cette lecture.

#MxMBookmark  #laSolitudeDesPoissonsRouges   #ValentineStergann  #NetGalleyFrance

la solitude des poissons rouges 12606133929189166267..jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : la couverture ! Avouez qu’elle est sublime ! Elle m’a donné envie de lire le résumé, qui a achevé de me persuader.

Auteur connu : je ne connaissais pas Valentine, pourtant elle est l’auteure de plus d’une dizaine de livres. J’avais vu passer la couverture de « Les ours mal léchés s’apprivoisent à Noël », mais je n’ai pas creusé plus loin. J’aurai peut-être du…

Émotions ressenties lors de la lecture : des émotions diverses et variées, toujours positives. Il ne me fallait rien de plus !

Ce que j’ai moins aimé : RAS

Les plus : les personnages, l’humour, la manière d’appréhender ces « différences », la plume, la fin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s