« Toucher le noir » Collectif sous la direction d’Yvan Fauth

Informations :

Titre : toucher le noir

Auteur : collectif – sous la direction d’Yvan Fauth

Solène Bakowski, Éric Cherrière, Ghislain Gilberti, Maud Mayeras, Mickaël Mention, Valentin Musso, Benoît Philippon, Jacques Saussey, Laurent Scalèse, Danielle Thiéry, Franck Thilliez. 

Éditeur : Belfond

Nombre de pages : 336 pages

Format  et prix : broché 21 € / numérique 12,99 €

Date de publication : 3 juin 2021

Genre : recueil de nouvelles

Résumé :

Onze grands noms du thriller français nous font toucher le noir, jusqu’au creux de l’âme…

Solène Bakowski, Éric Cherrière, Ghislain Gilberti, Maud Mayeras, Mickaël Mention, Valentin Musso, Benoît Philippon, Jacques Saussey, Laurent Scalèse, Danielle Thiéry, Franck Thilliez. Ces onze auteurs prestigieux, maîtres incontestés du frisson, nous entraînent dans une exploration sensorielle inédite autour du toucher. Avec eux, vous plongerez dans les plus sombres abysses, effleurerez la grâce et l’enfer d’un même geste, tutoierez l’horreur du bout des doigts…
Dix nouvelles inédites pour autant d’expériences tactiles, éclectiques, terrifiantes et toujours surprenantes.

Oserez-vous frôler le noir d’aussi près ?

Mon avis :

On continue notre voyage sur les cinq sens, après « Écouter le noir » et « Regarder le noir« , Yvan Fauth revient avec une très belle palette d’auteurs avides de nous faire frissonner en quelques pages, redonnant par la même occasion ses lettres de noblesse à la nouvelle.

Pas de temps pour délayer, il faut tailler dans le vif dès les premiers mots, captiver le lecteur, l’accrocher dans un sprint où il franchira la ligne d’arrivée essoufflé et espérons-le, chamboulé. La précision quasi chirurgicale du récit, la subtilité, la clarté, la chute, dans ce recueil, tout y est.

Parmi les onze auteurs, pas de jaloux, je dois en connaître la moitié. Ce sera l’occasion de découvrir la plume des autres. Tous les genres sont intégrés dans ce recueil, allant du fantastique au thriller psychologique, en passant par le polar pur et dur. Les variations autour du toucher sont nombreuses, certaines nouvelles entrant pile dans le cadre, les autres le frôlant, en mettant l’accent sur l’Art, le tatouage notamment, la compétition sportive, l’humour noir ou encore le ressenti. A chaque fois, l’atmosphère décrite fait mouche. Et ces histoires courtes vont vous toucher, indéniablement.

On ne peut pas adhérer à chacune des nouvelles, certaines résonnent en nous différemment, pour moi, cela a été le cas pour plusieurs d’entre elles :

  • « L’ombre de la proie » de Ghislain Gilberti

Un pédophile suit une petite fille, attendant le moment propice pour l’enlever. Ghislain joue avec nos peurs, nos émotions, et y distille une pointe de fantastique.

  • « Zeru zeru » de Maud Mayeras

Maud nous entraîne là où naître albinos est une malédiction. J’en ai eu des frissons d’angoisse lors de la lecture de cette nouvelle bouleversante.

  • « Signé » de Benoît Philippon

Benoît nous fait découvrir l’art du tatouage. Méfiez-vous, les adeptes de ces œuvres sur peau : un psychopathe pourrait très bien faire monter les enchères sur le Darknet et vous dépecer…le tout en humour…

  • Une mentions spéciale pour Franck Thilliez et Laurent Scalese, qui nous proposent deux nouvelles originales, « 8118 – envers » et « 8118 – endroit », que je vous laisse le soin de découvrir, cela vaut le coup !

Nos auteurs se sont amusés à écrire ce recueil, cela se ressent. Ils gardent bien sûr leur patte, tout en se permettant de belles fantaisies. Le thème du toucher est le plus compliqué à appréhender, je pense, et ils ont relevé le défi avec brio. Même si j’ai moins accroché que les précédents opus, j’ai pris plaisir à découvrir ces histoires qui m’ont procurées un shoot d’émotions toutes plus flippantes les unes que les autres. Courtes, mais d’une intensité folle.

Vivement le prochain !!!

« Tu comprendras assez tôt que les ténèbres ne sont pas simplement une absence de lumière. » – L’ombre de la proie de Ghislain Gilberti

Je remercie les Éditions Belfond et Yvan pour cette lecture.

#toucherlenoir #Belfond

toucher le noir5216923495796934893..jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : j’ai dévoré les deux premiers volets de cette série, j’attendais ce troisième avec impatience.

Auteurs connus : certains oui, d’autres non. La nouvelle est un bon moyen d’appréhender un nouvel auteur, savoir si sa plume va matcher avec notre plaisir de lecture.

Émotions ressenties lors de la lecture : toutes les émotions de la peur m’ont transpercées.

Ce que j’ai moins aimé : RAS

Les plus : l’idée du thème imposé, sortant certains auteurs de leur zone de confort, les histoires qui m’ont bluffées, les auteurs, leur imagination.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s