« Le chat du bibliothécaire : inventaire fatal » de Miranda JAMES

Informations :

Titre : le chat du bibliothécaire : inventaire fatal

Auteur : Miranda James

Éditeur : J’ai lu

Nombre de pages : 384 pages

Format  et prix : broché 14,90 € / numérique 10,99 €

Date de publication : 10 novembre 2021

Genre : cosy mystery

Résumé :

Vieil homme charmant à la tête de l’une des plus grosses fortunes d’Athena, James Delacorte demande à Charlie Harris d’effectuer l’inventaire des livres les plus rares de son onéreuse bibliothèque. Mais peu après le début de cette collaboration, Delacorte est retrouvé mort à son bureau. Voilà que Charlie se retrouve avec un cadavre sur les bras et un meurtre à élucider incognito, dans l’ombre du bureau du shérif ! Pour Charlie, c’est certain, l’assassin est l’un des membres de la famille Delacorte, tous plus excentriques les uns que les autres… Aidé de son fidèle Diesel, il part à la recherche de preuves quand un second crime se produit. Charlie et son maine coon n’ont plus le choix : ils doivent à tout prix élucider l’affaire avant qu’il n’y ait une troisième victime…

Mon avis :

Je poursuis mes lectures 100% détente de ma convalescence post-covid. Ce tome 2 peut se lire indépendamment, on retrouve juste nos protagonistes, Charlie Harris, bibliothécaire à la retraite et son chat, Diesel.

Dans cet opus, Charlie est recruté par le riche James Delacorte, collectionneur privé et passionné de livres rares. Charlie devra cataloguer son immense collection de livres inestimables. Mais pas que…Car Monsieur Delacorte, patriarche d’une famille vraiment excentrique, soupçonne quelqu’un de voler sa collection, et Charlie devra déterminer combien de volumes ont disparus. Charlie est ravi de cette mission, en effet, quelle excitation pour lui de manipuler des livres rares et précieux. Peu importe les querelles et règlements de compte animant la famille Delacorte. Bon, jusqu’à ce que Charlie tombe sur le cadavre de Monsieur Delacorte au retour de la pause déjeuner….mort empoisonné….

On retrouve également notre flic, Kanesha Berry, qui, cette fois, décide d’utiliser Charlie comme d’un atout. Grâce à ses connaissances littéraires et sa présence au manoir pour répertorier la collection, il sera ses yeux et ses oreilles. Les personnages secondaires sont mémorables, on a l’impression qu’ils sont tout droit sortis de la Famille Adams !

Tous les codes du premier tome sont présents, avec quelques améliorations qui sont les bienvenues ! Diesel est toujours aussi mignon et craquant, mais cette fois-ci, il va apporter une patte importante dans la résolution de l’enquête ! Il n’est plus là uniquement pour ronronner et réconforter les personnages qui sont au fond du trou. On en apprend un peu plus sur la vie de Charlie, puisque Sean, son fils, avocat au Texas, revient s’installer quelques temps dans la maison familiale. Sean aidera Charlie à résoudre ce mystère, ce qui apportera des relations humaines à notre équipée. Enfin, humaines…et canines également, puisque Sean emmène partout son chien, Dante. Les interactions avec Diesel s’avèreront rigolotes.

Le monde littéraire est bien fouillé, notamment le volet des livres rares. Les références sont nombreuses et régalent le lecteur.

« Le bloc de texte – toutes les pages à l’intérieur d’un livre – se compose de feuilles, feuillets, pages et cahiers. Une feuille de papier est repliée en deux. La moitié de la feuille pliée s’appelle le feuillet, et chaque face du feuillet est une page. Un cahier est constitué de deux feuilles ou plus, soit quatre pages, superposées et repliées ensemble. Les cahiers sont ensuite reliés les uns aux autres, à l’aide de colle ou par couture, pour former le bloc de texte d’un livre. »

J’ai trouvé des longueurs au démarrage, le rythme s’agite un peu par la suite, mais attention, on ne passe pas à une lecture à 100 à l’heure, qu’on soit bien d’accord. L’enquête se déroule calmement, sous la plume légère de l’auteur. Le suspense est présent au fil des pages et le lecteur se prend au jeu des déductions pour découvrir l’assassin. Mon bémol concernant l’écriture, relevée lors de la lecture du premier tome, tient toujours : trop des descriptions et pauvreté du vocabulaire.

Une lecture amusante, relaxante, parfaite pour moi en ce moment ! Je la conseille aux amateurs du genre.

#lechatdubibliothécaire    #MirandaJames  #Jailu

inventaire fatal5432577095723319567..jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : j’avais besoin d’une lecture détente, et j’avais plutôt bien accroché avec le tome1, dont voici le lien vers ma chronique : « Le chat du bibliothécaire : succès mortel »

Auteur connu : Miranda James est un pseudo derrière lequel se cache un homme, Dean James.

Émotions ressenties lors de la lecture : toujours autant d’empathie pour Charlie et Diesel, une belle envie de découvrir tous les détails relatifs à la littérature.

Ce que j’ai moins aimé : manque de richesse niveau vocabulaire, trop de descriptions.

Les plus : les personnages, le chat, le côté lecture détente, les détails littéraires.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s