« J’étais si jolie » de Katie PIPER

Informations :

Titre : J’étais si jolie

Auteur : Katie Piper

Éditeur : L’Archipel

Nombre de pages : 300 pages

Format et prix : broché 21 € / numérique 14.99 €

Date de publication : 24 février 2022

Genre : témoignage

Résumé :

Katie Piper était belle, jeune et insouciante. Elle avait quitté sa province natale du Hampshire pour Londres afin de percer dans le mannequinat et l’univers de la télévision, jusqu’à ce qu’un homme l’asperge d’acide. Quel homme ? Son petit ami de l’époque…
Défigurée, ayant failli perdre un œil, Katie a toute une vie à reconstruire. Un chemin d’épreuves, qui passera, entre autres, par plusieurs séjours à Lamalou-les-Bains (34), où elle se livre au découragement puis l’espoir. Un itinéraire qu’elle dévoile dans ce récit.
Sincère et émouvante, Katie répond à l’horreur avec une incroyable force de vie. Un témoignage inspirant, qui est celui d’une reconstruction, tant physique que psychologique, et d’une renaissance.

Mon avis :

Kate est née en 1983 dans le sud de l’Angleterre. Son père est coiffeur, sa mère, professeur. Elle est entourée de Paul, son grand frère, et Suzy, sa petite sœur. Passionnée par la mode, obsédée par son physique, insouciante et pleine de rêves, elle s’installe à Londres, avec la ferme intention de réussir dans le domaine du mannequinat ou de la télévision. Elle commence à délaisser sa famille, obnubilée par son projet de vie.

« Je vivais dans une sorte de bulle – réussir dans le mannequinat devint une véritable obsession, tout le reste m’importait peu. J’oubliai les vide-greniers que j’organisais pour les bonnes œuvres et, même si je donnais encore de l’argent aux clochards dans la rue, je ne me se souciais pas vraiment des personnes dans le besoin. »

En 2008, via FB, elle rencontre Danny, qu’elle fréquentera quelques semaines avant de découvrir son vrai visage. Le quitter sera loin d’être simple…Danny refusera de la laisser partir et ira jusqu’à payer un complice pour jeter un verre d’acide sulfurique sur le visage de Katie. A 25 ans, la vie de Katie tombe dans un cauchemar inimaginable en l’espace d’une fraction de seconde.

Vous êtes-vous penché une seule seconde sur les conséquences d’une attaque à l’acide ? Savez-vous les dégâts que fait l’acide lorsqu’il entre en contact avec la peau ? Avez-vous conscience de ce que signifie le pictogramme sur certains produits ménagers ? Car il ne suffit pas de croiser la route d’un cinglé, en faisant le ménage, sans protection, en ne faisant pas attention, le drame peut très vite arriver. Je suis bien contente de n’avoir que du savon noir et du vinaigre blanc chez moi. Mes enfants sont en sécurité de ce côté là ! 

Ce récit n’est pas à mettre entre toutes les mains, croyez-moi. Katie pose des mots sur le calvaire qu’elle a vécu. C’est fort, poignant, émouvant. La construction du récit avec l’emploi du « Je » permet une immersion totale. On vit chaque moment comme si nous étions Katie. La plume est fluide, détaillée, sincère et simple.

Elle a fait preuve d’un courage que j’admire. A sa place, je crois bien que je me serai suicidée dès le premier jour. Katie a subit de multiples opérations pour essayer de reconstruire son visage. Plongée les premiers temps dans un coma artificiel tant la douleur était forte. Elle n’a pas seulement été détruite physiquement. Les séquelles psychologiques sont énormes. Elle a du faire le deuil de son ancienne vie, surmonter la peur panique des autres qu’elle a développée.

Le chemin vers la guérison a été difficile, Katie a pu bénéficier d’un traitement expérimental, elle a enchaîné les opérations et s’est rendue en France pour suivre un protocole spécifique.

Katie nous raconte dans les détails, sans tabous, de ce véritable parcours du combattant. Après la colère, la dépression et l’incompréhension, Katie fait finalement le choix de se battre. Elle est un exemple de l’atrocité dont l’homme est capable. L’agression est insoutenable. Comment peut-on faire une chose pareille ? Les passages relatifs au procès m’ont révoltée. Si j’avais pu, j’aurai volontiers arraché les yeux de ce Danny. Ce livre tire la sonnette d’alarme. Les réseaux sociaux peuvent être dangereux, on ne sait jamais à qui on a vraiment à faire.

Je suis ressortie de cette lecture bouleversée, choquée, mais également pleine d’espoir. Car si Katie a réussi à surmonter ce drame, on peut tout surmonter. C’est une très belle leçon de vie. Même lorsqu’on pense que tout est perdu, la lumière brille toujours en nous pour nous aider à trouver notre voie. Ne jamais perdre espoir.

Katie, entourée de l’amour des siens, à réussi à retrouver l’espoir et l’envie de vivre, de se battre pour retrouver une vie aussi normale que possible. Un pied de nez au destin, une façon de clouer le bec à ce monstre qui disait l’aimer. Elle est une femme admirable.

Je vous conseille ce récit, magnifique leçon de courage et de persévérance, si vous ne craignez pas la vérité vraie, non édulcorée. Je vous laisse également le lien vers le site de l’association crée par Katie pour venir en aide aux victimes de brulures : https://katiepiperfoundation.org.uk/.

« J’avais presque vingt-sept ans et je voulais trouver l’amour, comme n’importe quelle fille. Je voulais fonder une famille ; je voulais qu’un homme me désire, me soutienne, me protège. »

#JEtaisSiJolie  #KatiePiper  #LArchipel

j etais si jolie8905547580141360965.

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : j’aime lire des témoignages de temps en temps. Je connaissais les attaques à l’acide, mais je n’avais jamais entendu parler de cette affaire.

Auteur connu : depuis son accident, Katie se reconstruit peu à peu, ayant choisi de venir en aide aux femmes victimes de violences.

Émotions ressenties lors de la lecture : colère, angoisse, impuissance, révolte, peur, tristesse ont été mes compagnes tout le long de ce récit. Récit dans lequel l’espoir et l’admiration ont peu à peu pris le dessus.

Ce que j’ai moins aimé : RAS

Les plus : la simplicité et l’honnêteté avec lesquelles Katie nous livre ce passage de sa vie.

2 réflexions sur “« J’étais si jolie » de Katie PIPER

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s