« Les dominos de la vie » de Laure MANEL

 

sonia boulimique des livres

Titre : Les dominos de la vie

Auteur : Laure Manel

Éditeur : Michel Lafon

Nombre de pages : 376 pages

Formats et prix : broché 18.95 € / numérique 9.99 € / audio 20.45 €

Date de publication : 10 août 2022

Genre : littérature générale

 

blog littéraire

 

« La vie reprend. Étrangement identique. Le même quotidien, la même routine familière, rassurante. Avec un supplément de sérénité. Et le sentiment extraordinaire que la vie est belle et qu’elle le sait plus que les autres. »

Amélie, architecte d’intérieur mariée à son amour de lycée et heureuse maman d’un petit garçon, vient de remporter une épreuve médicale. Elle est guérie. Après le soulagement et la joie, vient le temps des questionnements. Animée par un formidable appétit de vivre, Amélie trouve soudain son existence fade. Et pourquoi, alors que tout va pour le mieux, se sent-elle si mal ?

Bien décidée à embrasser pleinement cette deuxième vie et à ne plus laisser la raison, la peur et les doutes la gouverner, la jeune femme ose partir en quête d’elle-même. De petits en grands changements, trouvera-t-elle le bonheur auquel elle tend ?

Et si les épreuves de la vie étaient une chance de changer son destin ?

 

Mon point sur la narration

 

Lu par : Rachel Arditi et l’auteure

Durée d’écoute :  7 Heures, 51 Minutes

Le choix du support n’est pas anodin dans ma perception d’un livre. Si j’avais lu « Les dominos de la vie » en papier, je me demande vraiment, déjà, si j’aurai été au bout, au vu du sujet hyper délicat pour moi, et si j’aurai autant apprécié cette lecture. Car le combo Rachel Arditi et Laure Manel en écoute est absolument au top !

Je suis rentrée dans l’histoire, j’ai été happée par ces deux voix différentes mais pourtant si complémentaires. L’une jouait l’Amélie du présent (« Vie d’Amélie »), l’autre nous parlait de l’Amélie d’avant (« Flashback »). Cela permettait déjà de savoir toujours où on en était, impossible de se perdre, hyper facile à suivre. Je ne suis pas une grande habituée des livres audio et c’est toujours ma crainte. 

Rachel et Laure réussissent toutes deux à donner vie à l’Amélie qu’elles incarnent. Le rythme est constant, sans réel sursaut, mais surtout sans longueur. Mon attention n’a jamais faibli, et je pense que cela vient grandement du fait qu’il y avait deux lectrices. Et aussi à la petite musique présente avant chaque chapitre du présent. 

Une très belle expérience de lecture audio. 

chroniques littéraires

Je découvre Laure avec ce roman. Sujet difficile pour moi…J’ai failli abandonner ma lecture, et puis non, la curiosité l’a emporté et je me suis accrochée. J’ai bien fait.

Nous faisons un bon bout de chemin avec Amélie, la trentaine, architecte d’intérieur, mariée à Sylvain depuis…toujours !, maman d’un petit Victor, 4 ans. Vie parfaite ? Pas vraiment, car Amélie a combattu une grave maladie au nom barbare, une tumeur desmoïde gynécologique : une tumeur des tissus mous, sans risque de métastase mais localement invasive, infiltrante et surtout, source de douleurs. 

« La chimio, le pilier de ses derniers mois, son ancre, sa bouée, ce à quoi elle s’est accrochée. Alors, oui, elle attend son IRM… la septième. Elle attend le verdict. Et plus il approche, plus la peur grandit. »

Elle est en rémission. A travers les flash-back où le lecteur découvre son parcours de soin, on comprend mieux les réactions d’Amélie.

L’alternance de chapitres courts, ceux consacrés à l’Amélie de maintenant, ceux relatant le parcours de l’Amélie d’avant, où elle utilise le « tu », imposent le rythme. Les passages du passé sont poignants, j’ai eu les larmes au bord des yeux à de multiples reprises. On comprend que cette tumeur n’est pas là par hasard. Installée à l’endroit même où Amélie a subi des violences durant son accouchement, cela fait frémir. La puissance du corps va bien au-delà du mental. Si toutes les mères sont d’accord avec moi pour confirmer que la douleur de l’accouchement est vite oubliée face au petit bout de chou que l’on berce, le corps lui, n’oublie jamais. Et il arrive qu’il se venge, tout simplement. 

Le parcours de soin d’Amélie donne des sueurs froides ! Le fameux docteur M, qui l’a accouchée, est absolument malveillant et égoïste. Par la suite, Amélie a du se battre pour que le corps médical prenne au sérieux les douleurs dont elle souffraient et investigue pour en rechercher la cause. 

La plume est directe, énergique, retraçant bien l’urgence de vivre ressentie par Amélie. Laure se livre dans ce roman qui n’en est pas tout à fait un. Il y a une part autobiographique rajoutant encore de l’intensité à cette lecture déjà éprouvante. Laure nous fait prendre conscience qu’une douleur n’apparaît jamais par hasard, qu’il faut être à l’écoute de son corps pour éviter le pire. 

Le cadre où Laure plante le décor (la côte bretonne) est apaisant, j’avais envie d’accompagner Amélie lors de l’une de ses promenades sur la plage, à observer le ressac, écouter le bruit des vagues, pour me remettre le cerveau à l’endroit.

« Admirer ses nuances, écouter les vagues, observer l’eau qui se fracasse sur les rochers, chercher à savoir si la marée monte ou descend, réfléchir. »

Le sujet est grave et à la maladie, Laure ajoute celui des violences obstétricales, encore trop méconnu et l’un des derniers tabous de notre société. Avec beaucoup de sensibilité, de justesse, de simplicité, Laure se livre.  « Les dominos de la vie » est un roman-relais : il touche le lecteur au plus profond de lui-même, lui donne de quoi réfléchir, lui fait profiter de l’expérience du personnage du roman, lui ouvre les yeux. Cette histoire a résonné en moi, j’ai fait le point. Amélie m’a ouvert la voie… 

« Le docteur M. prend les forceps et va chercher ton bébé. Peu importe s’il est encore haut, peu importe que tu souffres le martyre. Tu vis des secondes atroces d’une douleur paroxystique. Tu ne savais pas que l’on pouvait avoir aussi mal. Heureusement, cela ne dure pas très longtemps. Ton bébé est là. Le bonheur dépasse la douleur. »

L’histoire d’Amélie, c’est également le récit d’un après, de décisions prises pour changer de vie. Car la maladie de la jeune femme a été le point de départ d’une grande remise en question sur ce qu’elle est et sur ce qu’est sa vie. Est-ce vraiment la vie qui lui convient ? Celle qui la rend heureuse ? Que peut-elle faire pour l’améliorer et trouver réellement le bonheur ? Amélie ne sait pas si elle réussira ce nouveau challenge, mais la maladie l’a changée, lui a donné la force de puiser en elle des ressources insoupçonnées. Elle souhaite dorénavant plus que tout savourer la vie, la faire pétiller, la faire vibrer, vivre, intensément. Ce que l’on devrait tous faire, d’ailleurs, au lieu de ressasser le passé et d’imaginer le futur…

Laure nous propose un récit émouvant, poignant, un roman de femme pour les femmes. A ne pas manquer !

« Être en vie, mais pas simplement : chérir l’existence, se laisser porter par elle, la croquer à pleines dents. Vivre, oui. Qu’y a-t-il de plus beau que d’embrasser la vie ? »

Je remercie NetGalley et Audiolib pour cette très belle lecture.

#Lesdominosdelavie    #LaureManel    #Audiolib   #NetGalleyFrance

les dominos de la vie7937023762768202952.

signature_4

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : le résumé et la couverture. Je pensais que ce roman serait plus axé sur l »après maladie, ce qui est juste, mais je ne m’attendais pas à trouver ces chapitres flashback si compliqués à lire pour moi !

Auteur connu : j’avais entendu parler de Laure sur les réseaux, je n’avais jamais découvert ses écrits, c’est chose faite et je ne m’arrêterai pas là, c’est certain !

Émotions ressenties lors de la lecture : je suis passée par toutes les émotions possibles, joie, espoir, peur, angoisse, tristesse, admiration. 

Ce que j’ai moins aimé : RAS

Les plus : la version audio, indéniablement, que je conseille ! La plume, la construction du récit, la justesse des mots employés, l’émotion qui se dégage du texte.

Si je suis une âme sensible : attention au sujet si vous y avez été confronté, la lecture peut s’avérer compliquée.

signature_2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s