« Le mystère du Gué Gorand » de Didier et Karine GIROUD-PIFFOZ

Informations :

Titre : le mystère du Gué Gorand

Auteurs : Didier et Karine Giroud-Piffoz

Editeur : Ella

Nombre de pages :  96 pages

Format  et prix : broché  10.00 €

Date de publication : 1er octobre 2018

Genre : conte pour enfants

Résumé :

Lecture pour les 9-11 ans

Amoureux fous, Loëla et Goran sont les « amants de Vérone » de l’’ouest vendéen. Au-delà de la haine qui sépare leurs familles depuis des générations, une terrible malédiction, lancée quelques siècles auparavant, au moment de la peste noire, leur interdit à tout jamais d’être un jour réunis et de pouvoir s’’aimer librement. À moins que leurs amis, Ervyn et Elféia, un elfe et une fée, puissent trouver le moyen de briser le maléfice.… Telle est la légende du Gué Gorand. Tel est le mystère du Gué Gorand.

Mon avis :

Voilà une lecture commune avec ma fille qui nous a permis à toutes les deux d’y trouver notre compte !!

Avis de Maëlys :

Une très belle histoire qui m’a beaucoup plu. Elle permet de rêver. Ça m’a fait penser à Roméo et Juliette ! Comme dans tous les contes, on a retrouvé un couple d’amoureux (ce n’était pas un prince et une princesse mais c’est pas le plus important), des petits êtres magiques et un monde merveilleux. Il y avait aussi des méchants, pour pimenter l’histoire.

Les personnages sont amusants. J’ai particulièrement bien aimé Elféia et Ervyn. J’aimerai bien avoir des amis comme eux, avec des pouvoirs magiques. Ils veulent aider Loëla et Goran, et ça, c’est top. Après, les parents qui n’acceptent pas l’amour de leurs enfants, cela m’a choquée. Normalement, les parents sont là pour soutenir leurs enfants, pas pour les rejeter. J’ai trouvé cela très triste. Heureusement que mes parents ne sont pas comme cela !

Même si c’est un conte, donc imaginaire, même si je sais que les elfes et les farfadets n’existent pas, on apprend à croire en ses rêves et surtout à l’amour.

J’ai appris des mots que je ne connaissais pas. Heureusement que maman était là pour me les expliquer, sinon, j’aurai du prendre le dictionnaire. Mais dans l’ensemble, c’était simple à comprendre.

Et il y avait de jolies illustrations régulièrement. Nous les avons commentées avec maman, cela permettait une pause dans le récit.

Mon avis :

Écrit à quatre mains, richement illustré par Delphine Marchal, je suis retombée en enfance, et ai retrouvé des yeux émerveillés face à un conte émouvant et rempli d’amour. Le parallèle avec Roméo et Juliette est indéniable. Et que c’est bon ! Il n’y a pas à dire, les histoires d’amours interdites, ça marche ! Je me suis prise à rêver, cette lecture m’a emmenée loin dans une bulle de bonheur !

La magie dont sont saupoudrées toutes les pages est enchanteresse. Qui n’aime pas les fées, les elfes ou encore les gnomes ? Et que dire de nos personnages principaux, Loëla et Goran ? Ils sont touchants, adorables et vont tout faire pour que leur amour triomphe.

Ça se lit vite, avec Maëlys on a passé un bon moment, bien calées sous un plaid sur le canapé, à lire et commenter cette histoire. Cela m’a permis de lui expliquer quelques mots de vocabulaire inconnus pour elle, mais aussi l’épidémie de peste noire qu’à connu l’Europe au XIVème siècle. Bon, OK, déformation professionnelle oblige, je l’ai peut-être noyée sous les informations relatives à ces miasmes, mais bon, Maëlys a su me recadrer lol !

J’ai trouvé l’écriture très agréable, fluide, détaillée et élégante, riche tant au niveau des descriptions que du vocabulaire utilisé.

Le fleuve, les arbres, il y avait également un clin d’œil à Ovide, le poète épique, mais bon, ça, je l’ai gardé pour moi, sinon Maëlys allait finir sa lecture toute seule ! Une lecture pour enfants, certes, qui eux retiendront surtout la magie et l’amour, mais les adultes y verront d’autres références intéressantes et enrichissantes. Et ça, c’est génial !

Nous remercions Didier pour sa confiance.

le mystere du gue gorand855590624..jpg

 

6 réflexions sur “« Le mystère du Gué Gorand » de Didier et Karine GIROUD-PIFFOZ

    1. Nous, ça s’est fait tout seul. J’avais vu le livre de Malala sur Netgalley et ma puce avait envie de le lire. Et là, elle est au taquet ! Tant mieux. Il a quel age ton fils ? Les BD c’est top aussi, même si c’est pas évident à chroniquer !!!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s