« Sång » de Johana GUSTAWSSON

Informations :

Titre : Sång

Auteur : Johana Gustawsson

Éditeur : Bragelonne

Nombre de pages : 278 pages

Format et prix : broché  21.50 € / numérique 12.99 €

Date de publication : 16 octobre 2019

Genre : thriller

Résumé :

[Sång] : nom fém. En suédois, signifie « chanson ».

En Suède, une famille est massacrée dans sa luxueuse demeure. Ce terrible fait divers rappelle sur ses terres Aliénor Lindbergh, une jeune autiste Asperger récemment entrée comme analyste à Scotland Yard : ce sont ses parents qui ont été assassinés. Avec son amie Alexis Castells, une écrivaine spécialisée dans les crimes en série, la profileuse Emily Roy rejoint sa protégée à Falkenberg, où l’équipe du commissaire Bergström mène l’enquête. Ensemble, elles remontent la piste du tueur jusqu’à la guerre civile espagnole, à la fin des années 1930, lorsque le dictateur Franco réduisit toute résistance au silence, dans le sang.

images

Mon avis :

Alerte au coup de cœur !

« Sång » est la troisième aventure mettant en scène Emily Roy et Alexis Castells.

blog-litteraire-1032x1835901393012..jpg

J’ai eu la chance de lire « Sång » avant sa sortie en juin, pile pendant la canicule. J’avoue que cette lecture m’a rafraîchie, tant émotionnellement que géographiquement, puisque l’on navigue entre Falkenberg en Suède et Londres, même si on se prend un bon coup de chaud avec des pauses régulières en Espagne.

Deux histoires parallèles, deux époques différentes, nous reconnaissons bien le style de Johana, qui nous embarque dans des histoires qui n’ont, de premier abord, absolument aucun lien, et qui finissent par se réunir, se fondre. Nous retrouvons les même protagonistes que lors de « Block 46 » et « Mör« , mais si vous n’avez pas lu les précédents, rassurez-vous, cela ne gêne pas la lecture, les enquêtes étant indépendantes. Pourtant, vous loupez quelque chose si vous faites l’impasse sur les deux premiers…

Tout commence avec un meurtre sordide qui nous glace le sang. Emily Roy, la profileuse, Alexis Castells, écrivaine spécialisée dans les tueurs en série, et Aliénor Lindbergh, stagiaire autiste, vont mener l’enquête. Sans savoir qu’elles vont remuer le passé et que cette histoire va changer leur vie.

Le cœur de ce roman est la famille sous toutes ses formes : depuis le désir d’enfant et la stérilité, jusqu’aux secrets familiaux enfouis et tus. Quant à l’Espagne franquiste, Johana nous livre un cours d’histoire magistral avec de l’émotion en prime. J’avoue que c’est une période historique sur laquelle je ne me suis pas plus penchée que ça. Je n’imaginais pas toutes ces atrocités. C’est un drame épouvantable et sordide qu’on vécu les espagnols. Le destin cruel de Dulce, Gordi, Launa et Lados m’a bouleversée. J’étais au bord des larmes à plusieurs reprises.

L’enquête est menée de main (pardon, de plume) de maître, tout s’emboîte parfaitement, chaque indice arrive à point nommé, l’immersion est totale.

La plume de Johana est mordante, crue, mais diablement efficace et accomplie. Les chapitres sont courts et palpitants, l’alternance entre les deux récits impriment le rythme, tiennent le lecteur en haleine. Une lecture qui se dévore, tout en s’appréciant comme si on buvait le meilleur des champagne, avec de fines bulles d’émotions qui remontent de notre cœur à nos yeux qui s’humifient inexorablement.

La couverture est merveilleuse et alléchante. Le titre est choc et symbolique, mettant en avant la signification suédoise, tout en gardant à l’esprit le mot français, car il y a bien du sang qui coule entre les pages, et croyez-moi, ce n’est pas que quelques gouttes.

Une lecture époustouflante. Une histoire poignante et forte. Un coup de cœur pour moi.  Je ne peux que vous le conseiller. Avec une boîte de mouchoirs à portée de main, ok ?

Je remercie Johana, Lilas et les Editions Bragelonne pour cette lecture !

sang1765964278.jpg

images

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : l’auteur tout simplement. Un roman de Johana, c’est l’assurance de passer un excellent moment de lecture.

Auteur connu : oui bien sûr !! Je suis Johana depuis ses débuts.

 

Émotions ressenties lors de la lecture : un livre qui va vous apporter toute une palette d’émotions toutes plus intenses les unes que les autres. J’ai été horrifiée, j’ai eu des moments d’espoir qui ont été balayés par de l’effroi, une peur sourde, de l’angoisse.

Ce que j’ai moins aimé : absolument rien ! Tout est parfait !!! Rien à redire.

Les plus : l’intrigue, la plume, les références historiques, mais aussi, et c’est ce qui fait la particularité de tous les romans de Johana, c’est son vécu, son expérience personnelle qu’elle instille dans chacune de ses histoires. Elle nous confie une partie d’elle-même et de sa vie. Et ça, c’est un partage merveilleux.

 

4 réflexions sur “« Sång » de Johana GUSTAWSSON

    1. Je te souhaite une belle lecture. J espere que tu adoreras autant que moi. Oui il y a beaucoup de lecteurs que je connais qui ne lisent jamais les resumés. Bises

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s