« La loi des hommes » de Wendall UTROI

Informations :

Titre : la loi des hommes

Auteur : Wendall Utroï

Éditeur : Slatkine et Cie

Nombre de pages : 397 pages

Format et prix : broché 18 € / numérique 4.99 €

Date de publication : 1er octobre 2020

Genre : polar historique

Résumé :

Jacques est homme à tout faire pour la mairie de Houtkerque, dans le Nord.
Un jour, alors qu’il est chargé d’entretenir le cimetière du village, il découvre des mémoires, rédigées en anglais. Aidé par sa fille, il se met en tête de les traduire, et comprend que leur auteur est un inspecteur des mœurs de Scotland Yard ayant vécu en pleine époque victorienne.
L’aller-retour entêtant, entre hier et aujourd’hui, entre cette loi des hommes et les violences faites aux femmes.

Mon avis :

2018. Jacques, 58 ans, habite une petite bourgade de 1000 habitants dans le Nord de la France, Houtkerque, où il est cantonnier et gère également le cimetière. Ce jour-là, d’ailleurs, il doit déplacer les restes d’un anglais, J. Wallace Hardwell, dans la fosse commune. Jacques s’est toujours demandé ce que cet anglais faisait là. Né en 1857, mort en 1917. Maigres informations…Quelle ne fût pas sa surprise lorsqu’il découvre, dans le caveau, un coffre métallique ! Ni une ni deux, il l’ouvre et se retrouve face à une liasse de papiers noircis d’une écriture anglaise. Que faire ? Il hésite, tandis que je lui hurle de foncer !!! Il fini par m’écouter, ouf ! Son niveau d’anglais étant proche de zéro, il va demander à sa fille, Aude, de traduire.

Jacques va plonger (et nous aussi) dans la vie de Wallace, car ces écrits ne sont rien d’autre que le journal de l’anglais. Né à Londres le 3 avril 1857, fils unique d’un père médecin et d’une mère au foyer, il intégrera Scotland Yard. Il se verra confier une enquête de la plus haute importance visant à protéger la Couronne d’un scandale.

Il est vrai que les thrillers historiques sont loin d’être ma tasse de thé. Londres non plus…L’auteur prenait donc un gros risque en me confiant son bébé…Mais là, j’avoue qu’il s’est passé un truc. La construction, sous forme de récit écrit par Wallace et découvert par Jacques, y est pour beaucoup. J’étais aussi curieuse que Jacques, et avide de découvrir l’histoire de Wallace.

Les personnages, ensuite, m’ont tout de suite plu. Jacques m’a fait rire, puisque, suite aux réflexions de sa femme, il s’est planqué pour lire les mémoires de Wallace. Il a retrouvé une âme d’enfant par la même occasion. Je me suis prise d’affection pour les suspects, Rebecca, Myrtle et Timothy. Leurs témoignages et aveux étant poignants et émouvants, terriblement authentiques. Ils m’ont fait découvrir un Londres glauque, un bourbier malsain où la misère côtoie la richesse, où tous les moyens sont bons pour survivre ou pour se procurer du plaisir. Fin XIXème, il faut savoir qu’il n’y avait pas moins de 80 000 prostituées à Londres ! Oui, vous avez bien lu !

Car il s’agit bien de prostitution, de lupanar, de maquerelle, d’exploitation dont il s’agit. Il ne faisait pas bon être une jeune fille sans le sou à cette époque !

Une plume riche et précise, agréable, immersive, qui transporte le lecteur. J’ai été happée par le récit, je n’avais qu’une hâte : y retourner ! Un thème historique, certes, mais qui est encore terriblement d’actualité, malheureusement. Le travail de documentation est considérable, on a l’impression d’y être, grâce à de nombreux détails et anecdotes.

Alors oui, je suis sortie de ma zone de confort, et le résultat a été top ! J’ai passé d’excellentes heures de lecture en compagnie de Jacques et Wallace. D’ailleurs, Wendall, si tu as envie de faire une suite, je prends !

Je ne peux que vous conseiller ce roman, vous ne le regretterez pas !

Je remercie les Éditions Slatkine et Cie et Wendall pour cet envoi.

#laloideshommes #WendallUtroï #SlatkineetCie

la loi des hommes938433156..jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : le résumé. Et puis, Wendall est un auteur que je suis sur les réseaux et que j’apprécie !

Auteur connu : rencontré en « off » aux Quais du Polar 2019 (avec ma copine blogueuse Ségolène, dont le site est dispo ici)

wendall utroi

J’ai découvert la plume de Wendall avec « Wanda » . « La loi des hommes » est son 8è roman, et je suis ravie pour lui qu’il ait trouvé une maison d’édition pour le publier.

Émotions ressenties lors de la lecture : une curiosité sans égale ! De l’effroi, de la colère face à ses destins brisés, face à cette condition sociale qui détermine l’avenir dès la naissance.

Ce que j’ai moins aimé : peut-être la fin, j’aurai aimé en savoir plus sur….mais chut !

Les plus : la construction, la plume, les personnages, le récit.

3 réflexions sur “« La loi des hommes » de Wendall UTROI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s