« Cheveux aux vents – Les indomptées » de Garance SOLVEG

Informations :

Titre : cheveux aux vents  – Les indomptées

Auteur : Garance Solveg

Éditeur : ExAequo

Nombre de pages : 251 pages

Format  et prix : broché 20 € / numérique 3.99 €

Date de publication : 10 mars 2021

Genre : littérature générale

Résumé :

Sept ans ont passé depuis le lynchage des femmes de Staven.

Salomé n’a rien oublié, rien pardonné.

Épaulée par Sorani et Shayn, ses avocats, elle s’est juré d’obtenir la condamnation de ses agresseurs. Elle s’apprête à témoigner contre eux. Seule.

Les autres femmes ont renoncé, rejetées par leurs propres familles, terrorisées par les menaces de représailles. Alma elle-même a tourné le dos à un passé innommable et ne vit plus que dans l’ombre de son mari.

La loi du silence règne à Staven et le redoutable Seht, devenu l’homme de pouvoir de la ville, bénéficie de mystérieuses protections.

À la veille du procès, le combat paraît perdu d’avance… Mais celles que l’on croit brisées pourraient bien faire preuve d’une force insoupçonnée.

Descente aux enfers puis renaissance, le deuxième volet de Cheveux aux vents est un livre bouleversant sur l’amour et la mort, la justice et la vengeance, la déchéance et la rédemption.

Mon avis :

Attention, ce roman fait suite à « Cheveux aux vents – Les échappées », qu’il est impératif de lire pour la bonne compréhension de ce tome 2. Garance a judicieusement intégré en début d’ouvrage une liste des personnages et des lieux, ce qui permet au lecteur de se ré-immerger dans l’histoire.

Nous avions laissé nos héroïnes en bien mauvaise posture à la fin du premier volume. Une fin choc, qui nous pousse à ouvrir ce second opus au plus vite.

Sept ans ont passé après cette terrible nuit de violence et de barbarie. Nous retrouvons Salomé, qui tente de se reconstruire. Elle est la maman d’une petite Mouny, mais on ne peut pas dire qu’elle ait l’instinct maternelle et Mouny grandit sans recevoir ni amour ni attention. Alma, quant à elle, est mariée depuis deux ans à Ruben ; ce dernier ignore tout du passé de son épouse, et pour cause : Alma a érigé des murs solides autour de sa mémoire, elle a tout oublié.

Un premier procès où aucun prévenu n’a été condamné, ni pour viol, ni pour meurtre, a ravivé les douleurs et surtout la peur. Un procès en appel va avoir lieu, nous allons le suivre de près. Salomé se bat comme une lionne pour que justice soit enfin rendue. Elle sera accompagnée de deux avocats, Sorani et Shayn. La difficulté étant de trouver des femmes présentes lors de la tuerie et qui seraient d’accord pour témoigner.

Ce roman est très différent du premier. Il est axé sur la résilience mais surtout sur le parcours judiciaire. Les chapitres développant le travail colossal des avocats en amont, ainsi que ceux consacrés au procès à proprement parlé n’ont absolument rien à envier aux auteurs de thrillers juridiques. L’accent est également mis, comme dans le premier tome, sur la place des femmes dans la société. Nous sommes ici dans un lieu totalement imaginaire, mais les corrélations avec notre société sont, elles, bien réelles. Et c’est effrayant.

Peu à peu, les langues vont se délier, les souvenirs refaire surface, les conséquences sur certains personnages seront irréversibles, la vérité et la justice ont un prix, c’est indéniable. En souvenir de leurs sœurs, amies, de ces femmes sacrifiées sur l’autel du patriarcat, celles qui ont eu la chance (vécue trop souvent comme une malchance) de survivre vont se battre pour que les coupables soient punis à la juste valeur de leurs crimes.

Un roman violent, qui bouscule. J’ai retrouvé avec beaucoup de joie certains personnages des Échappées, j’ai pleuré ceux qui ont été massacrés. Quel plaisir également de retrouver la plume de Garance, toujours aussi magique. La construction du roman est rigoureuse, le chapitre d’accroche nous dépeint des personnages qui ne sont pas nommés, qui sont-ils ? On tente de deviner et on est pris dans l’engrenage ! J’ai eu un peu de mal au début, notamment car il m’a fallu me familiariser avec notre duo d’avocats, les chapitres les concernant étant vécu (pour moi) comme une cassure dans le récit. Mais une fois ces deux « pièces rapportées » acceptées, les pages ont défilé à une vitesse folle.

Je me suis révoltée face au comportement de Salomé vis-à-vis de Mouny. Comment une mère peut-elle réagir comme cela ? Et ne pas donner d’amour à l’enfant qu’elle a porté ? Et puis, lorsque l’explication m’a sautée aux yeux, j’ai compris l’inconcevable. Salomé est une femme forte, que justice soit faite sera son combat, peu importe les conséquences.

« Salomé jaugea les deux avocats.
— J’irai jusqu’au bout. Ces types ont bousillé ma vie. Je veux qu’ils payent. Et ils payeront.
La haine suintait des jolies lèvres de la femme. Elle se servait de sa langue comme d’une machette, tranchant les mots, se frayant un passage à travers eux comme dans une jungle hostile. »

Je vous conseille ces deux romans, prévoyez du temps devant vous, et allez-y, faites connaissance avec ces femmes au destin hors du commun.

Je remercie Garance pour cette lecture.

#cheveuxauxvents   #GaranceSolveg   #ExAequo

garance solveg8622471333346607898..jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : j’avais adoré le tome 1, je me suis plongée dans cette suite avec beaucoup d’impatience et d’envie !

Auteur connu : le tome 1, premier roman de Garance, a été un très beau voyage pour moi. Vous pouvez retrouver le lien vers ma chronique en début de cet article.

Émotions ressenties lors de la lecture : que d’émotions ! Une certaine révolte et une colère immense face à ces actes impunis, mais également beaucoup d’espoir et de l’empathie pour les personnages de Salomé, d’Alma et de Mouny.

Ce que j’ai moins aimé : RAS

Les plus : le sujet, le procès, très bien reconstitué, la plume, les personnages. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s