« Plus on est de fous… » de Zoé BRISBY

Informations :

Titre : plus on est de fous…

Auteur : Zoé Brisby

Éditeur : Michel Lafon

Nombre de pages : 321 pages

Format  et prix : broché 18.95 € / numérique 7.99 €

Date de publication : 8 avril 2021

Genre : comédie

Résumé :

– Vous verrez, vous allez vous plaire ici, sourit Ernest.
Luc se leva d’un bond.
– Mais non, justement ! Je ne veux pas rester. Je dois sortir.
– Vous avez raison, il faut vous aérer. Je m’apprêtais à aller me suicider. Je compte me pendre au grand pommier. Souhaitez-vous vous joindre à moi ?

Bienvenue à la clinique psychiatrique Beausoleil ! Demeure de charme abritant des pensionnaires hors du commun. Ce petit monde vit en harmonie sous le regard bienveillant de Marguerite, l’infirmière en chef, et du mystérieux Dr Petitpas.
Soudain, tout change quand Luc, nouveau patient, fait une entrée fracassante. Cette arrivée et l’apparition d’un nouveau directeur sans scrupules bouleversent un quotidien bien réglé. Les patients vont devoir prendre les choses en main…
C’est le début d’une aventure de folie !

Notre avis :

J’avais vu passer ce roman sur les réseaux lors de sa sortie, je l’avais noté dans ma wish list, et puis, j’étais passée à autre chose. Lorsque Julie (ma jumelle de lecture) m’a dit qu’elle l’attaquait, j’ai rebondi sur cette occasion pour qu’on en fasse une lecture commune !! J’aime beaucoup les romans humoristiques qui nous coupent du quotidien. Cette lecture fut une bulle rafraîchissante pour toutes les deux.

Nous avons, Julie et moi, eu les mêmes réflexions et ressentis par rapport à « Plus on est de fous… ». Des personnages attachants et drôles, même s’il manquait un peu d’action au récit.

Nous voici donc à la clinique Beauséjour, ancien hôtel particulier transformé en hôpital psychiatrique, où Luc débarque, hospitalisé à la demande d’un tiers, criant haut et fort qu’il n’a rien à faire ici et qu’il est loin d’être fou. Il va faire connaissance des autres pensionnaires de l’établissement. Jarod, dont l’activité favorite est de se déguiser en médecin ou infirmier, allant même jusqu’à faire une prise de sang à un patient un peu flagada ! Yoda, qui, comme son surnom l’indique, se prend pour le Maître et parle comme lui, Ernest, qui se suicide chaque jour d’une manière différente (et qui se loupe à chaque fois, rassurez-vous), Monsieur Biblo, qui parle à son chien empaillé. Tout ce petit monde est encadré par le Docteur Petipas, le directeur bienveillant, Marguerite, l’infirmière en chef et Malik, son collègue.

« Plus on est de fous… » est une bulle de joie et de bonheur. Les scène déjantées et loufoques permettent de faire travailler nos zygomatiques, et par les temps qui courent, on peut dire que c’est indispensable pour garder le moral !

Un roman facile à lire, à la plume fraîche, drôle, bourrée d’émotions et un brin philosophique. On est dans la lecture 100% détente, mais malgré tout, l’auteure fait passer de très beaux messages. Le rejet, la différence, la mort sont autant de thèmes abordés avec beaucoup de sensibilité. Les personnages sont la force de ce roman, ils sont riches, bienveillants et empathiques. On ne peut pas s’empêcher de les apprécier. J’aurai bien fait un petit passage au Beauséjour d’ailleurs, rien que pour passer un peu de temps avec eux !

Au fil du récit, on découvre les blessures de chaque pensionnaire, pourquoi ils sont arrivés à la clinique, basculant dans le monde des fous. C’est assez effrayant, en fait, car on se rend compte que personne n’est à l’abri d’un choc psychologique ou d’une événement inattendu dans sa vie, on peut vite basculer du côté obscur (ça y est, je me prends pour Yoda, moi aussi 😉 !).

« Les mots se révélaient parfois bien plus dangereux que les armes. Si on était blessé à la cuisse par une balle ou un couteau, on allait à l’hôpital, mais si on était attaqué par des mots, touché en plein cœur par une mauvaise nouvelle, où fallait il aller ? »

Une lecture sans prise de tête, qui égaye le quotidien, que nous vous conseillons si vous avez envie et besoin de vous changer les idées !

« Dommage que l’on ne se rende compte de ce qui est beau dans la vie qu’au moment de mourir. »

plus on est de fous6957524816583383151..jpg

« – Jarod ! Vous n’êtes pas sérieux ! Je cherche les visiteurs depuis plus de trente minutes ! s’exclama, sourcils froncés, un autre homme en blouse blanche avant d’ajouter pour lui-même : C’est toujours la même chose. […]
Le médecin se racla la gorge.
– Excusez-nous pour cet incident. Je suis le docteur Petitpas, je gère la clinique.
– Qui était l’homme qui nous a fait la visite ? […]
– Vous avez fait la connaissance de Jarod, l’un de nos plus anciens pensionnaires. Il adore se déguiser. Et, comme vous avez pour le constater, il est très doué. Un véritable caméléon. C’est d’ailleurs ce qui lui a valu ce surnom de Jarod. Comme dans la série télé. Vous connaissez ? »

#plusonestdefous…    #ZoéBrisby    #MichelLafon

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : le titre m’a interpellée, et le résumé m’a promis le meilleur !

Auteur connu : cette auteure est une découverte pour Julie et moi.

Émotions ressenties lors de la lecture : de la joie, une belle impatience à retrouver cette lecture, énormément d’empathie pour les personnages, beaucoup d’amusement.

Ce que j’ai moins aimé : avec Julie, nous aurions apprécié un peu plus de rebondissements.

Les plus : l’humour, la plume, les personnages, la fin.

Une réflexion sur “« Plus on est de fous… » de Zoé BRISBY

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s