« L’argent du diable » de Jean-Michel LEBOULANGER

Informations :

Titre : l’argent du diable

Auteur : Jean-Michel Leboulanger

Éditeur : les Éditions du Loir

Nombre de pages : 444 pages

Format  et prix : broché 22 € 

Date de publication : 11 mars 2022

Genre : polar

Résumé :

Le retour attendu du commandant Alan Ortiz dans sa Normandie natale s’annonce sous les meilleurs auspices. Mais la découverte dans un petit bois de Honfleur des corps de quatre jeunes femmes, disparues cinq ans plus tôt, va brutalement changer la donne.
Étrangement, la perspective de résoudre cette affaire ne semble réjouir personne. Surtout en haut lieu où les pressions sont fortes pour la classer sans suite. Cela aurait-il un lien avec les récentes agressions de notables locaux et autres politiciens qui aimaient à s’encanailler au cœur du Pays d’Auge ?
Jugé trop proche d’une des victimes, le commandant Ortiz est écarté de l’enquête qui est alors confiée à sa compagne Hadija, capitaine de la police judiciaire. Celle-ci, confrontée au passé pas toujours reluisant d’Alan, sera tiraillée entre justice et préservation de son couple.

Mon avis :

« L’argent du diable » est le dernier tome de la trilogie regroupant « Le prix du silence » et « Le rêve d’Habib ». Mais rassurez-vous, les trois peuvent se lire indépendamment, les enquêtes étant dissociées. Pour ma part, je découvre la plume de Jean-Michel avec ce troisième tome et je n’ai nullement été dérangée par le fait que je débarquais !

Alan Ortiz travaille à la PJ de Deauville avec sa compagne, Hadija Belkhayat. Une enquête bien délicate les attend : un charnier est découvert. Plusieurs corps de femme sauvagement assassinées sont exhumés. Dont l’ex-femme d’Alan, Nadia, dont tout le monde était sans nouvelles depuis cinq ans…

L’affaire est confiée à Hadija et son équipe, Francis et Dominique. Alan, quant à lui, décidera de s’occuper de l’enquête malgré tout, en sous-marin. Il découvrira avec horreur que Nadia était enceinte lors de son meurtre. Se pourrait-il qu’il soit le père ? Hadija se rend très vite compte que cette affaire va laisser des stigmates indélébiles dans son couple.  

Le récit commence fort, propulsant directement le lecteur dans le cœur du sujet. Derrière la traque d’un serial killer, Hadija va fouiller le passé qu’Alan avait en commun avec Nadia, tentant de laisser de côté tout jugement ou toute jalousie. Car Alan et Nadia ont eu une relation passionnelle bien que tumultueuse. Le Alan de l’époque n’était pas bien reluisant…La quête d’Hadija sera double : arrêter un meurtrier mais également définir la force des sentiments qu’elle ressent envers Alan. Hadija s’est révélée être un personnage intéressant, avec une belle consistance. J’ai ressenti une bonne dose d’empathie à son égard.

Alan devra prendre sur lui, il va douter de tout, et particulièrement de lui. L’objectif étant de ne pas se laisser submerger par les émotions. Pas facile, il faut bien l’admettre. Autre personnage intéressant : Francis, autiste Asperger, qui possède des qualités d’analyse exceptionnelles. Son rôle a pris plus d’ampleur dans la seconde partie du roman et j’ai vraiment beaucoup apprécié ce personnage. Doué dans son domaine mais au comportement imprévisible. Le clin d’œil quant à son nom de famille était bien trouvé 😉. 

Indéniablement, Jean-Michel sait comment donner de l’épaisseur à ses personnages, en leur rajoutant au fur et à mesure de l’histoire quelques zones d’ombre et des secrets que l’on finit par percer avec une curiosité grandissante.

Peu à peu, Hadija va mettre au jour une affaire où des « huiles » du monde politique sont impliquées. L’intrigue s’éloigne du simple serial killer et prend une toute autre dimension, où des sujets graves sont pointés. Le roman en devient riche, passionnant et gagne en originalité. L’argent, les gens influents se croyant au-dessus des lois, le luxe, un miroir aux alouettes qui peut vite basculer du côté obscur. Le Diable ne se trouve pas toujours là où on l’attend.

La construction élaborée alterne le présent et des moments du passé, permettant au lecteur de comprendre certaines choses et rendant la lecture dynamique. La plume est corrosive et vive, teintée d’humour, j’ai adoré ! L’auteur utilise beaucoup les dialogues, le récit s’en trouve vivant et rythmé, donnant l’impression au lecteur de faire partie de la bande.

« -Un médecin, le docteur Lacouille, gynécologue.

Alan et Daniel éclatèrent de rire. 

-Non, pardon, docteur Lamouille, désolé, se reprit Francis.

-C’est pas mieux, glissa Hadija en regardant les deux crétins tordus de rire en face d’elle, tandis que Francis se demandait s’il avait raté un épisode. »

Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde durant cette lecture, il faut dire que Jean-Michel est doué pour maintenir l’attention du lecteur à un niveau constant. Et que dire de la fin ? Je ne l’avais pas venue venir celle-ci ! Surprenante ! Elle est la cerise sur le gâteau. 

Un polar que je vous conseille, qui ravira totalement les amateurs du genre. 

Je remercie les Éditions du Loir et Nelly pour cette lecture.

« -En gros, tu me demandes d’être la cheftaine d’une bande de Pieds Nickelés et d’assumer leurs conneries.

Alan hocha la tête.

-C’est un gros raccourci que tu fais là, mais oui. Et n’oublie pas que je serai là.

-T’inquiète, Croquignol, je t’avais inclus dans la bande. »

#largentdudiable    #JeanMichelLeboulanger   #lesÉditionsduLoir

l argent du diable8025342617852616869.

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : cela faisait un moment que j’avais envie de découvrir la plume de Jean-Michel. J’en avais entendu parlé lors de la sortie du tome 2. Mais ma PAL étant ce qu’elle est, Jean-Michel est passé à la trappe….Jusqu’à ce tome 3 !  

Auteur connu : auteur inconnu au bataillon ! Quelle erreur !

Émotions ressenties lors de la lecture : peur, angoisse, colère, mais aussi amusement.

Ce que j’ai moins aimé : RAS

Les plus : la plume, l’humour, les personnage, l’originalité de l’histoire, la fin.

Une réflexion sur “« L’argent du diable » de Jean-Michel LEBOULANGER

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s