« Gousse et le livre des Scribes » de Tristan KOËGEL

Informations :

Titre : Gousse et le livre des Scribes

Auteur : Tristan Koëgel – illustrations d’Eglantine Ceulemans

Éditeur : Didier Jeunesse

Nombre de pages : 192 pages

Format et prix : broché 12.90 € / numérique 9.99 €

Date de publication : 16 février 2022

Genre : littérature jeunesse – à partir de 9 ans

Résumé :

« Et si je vous disais que j’ai libéré ma ville et tous ses habitants avec trois pétards, deux poireaux, une poignée de sarbacanes, une fille aux yeux verts et une bibliothécaire ? » Ce que raconte le jeune Gousse vous paraît bizarre ? C’est pourtant vrai. Le plus incroyable, c’est que pour sauver sa ville, il va être propulsé au Moyen Âge grâce à un grimoire magique !

Suivez notre héros dans cette drôlissime aventure. Ventredieu ! Vous ne serez pas déçus du voyage !

Mon avis :

Les vacances scolaires donnent une bonne excuse au blog pour vous proposer un rendez-vous lecture jeunesse ! « Gousse et le livre des Scribes » est réservé aux lecteurs de 9 ans et plus. 

Gousse est un jeune garçon plein de ressources. La ville où il vit est infestée de puces de lit, il essaye tous les moyens pour s’en débarrasser, y compris mettre de l’ail partout, ce qui lui a valu son surnom. Il s’est avéré que les puces s’infiltraient chez tous les habitants via les livres. Inutile de vous dire que, suite à la fermeture de la bibliothèque et l’ordre de brûler tous les livres, Madame B., la bibliothécaire, est au fond du gouffre 😉.

« On était coincés là, dans le nid des punaises, tout ça pour un bouquin que personne n’empruntait, à tous les coups ! Je me suis promis que plus jamais, de toute ma vie, je ne ferais confiance à une bibliothécaire. »

A l’aide d’un vieux grimoire, Madame B. se propulse avec Gousse quelques siècles en arrière. Oh, rassurez-vous, rien de bien grave, ils ont juste débarqué au Moyen-Âge. But de l’opération : trouver le remède contre les puces. Le plan a l’air simple sur le papier, mais vous vous doutez bien qu’il n’en sera rien et que les embûches vont se multiplier pour nos deux aventuriers en herbe.

On ne peut pas dire que Gousse soit très enchanté de cette parenthèse dans le passé en compagnie de Madame B., enfin, Dame Sirine, devrais-je dire. Car la bibliothécaire n’en est pas à son premier voyage au Moyen-Âge, et pour tout avouer, c’est elle qui a malencontreusement amené quelques puces à notre époque…

« Il n’y a pas plus perfide que les bibliothécaires. Ça vous fait cracher votre chewing-gum, ça vous oblige à vous taire et par-derrière, ça enfreint toutes les règles pour retrouver son chevalier ! »

Elzéar le sage est un ami de Dame Sirine. Ce digne disciple de Merlin l’Enchanteur possède le remède contre les puces. Azélis, jeune fille aux yeux verts troublants (cf. le résumé), va se joindre à Elzéar pour aider nos baroudeurs en herbe.

Gousse va découvrir la vie au Moyen-Âge, ses coutumes et surtout, son hygiène lamentable. Les aventures qui l’attendent dans ce périple sont trépidantes et il fera des rencontres inattendues. Au milieu des scribes, des chevaliers et des ménestrels, il va devoir faire preuve d’imagination et croyez-moi, il a plus d’un tour dans son sac à dos (heu…dans sa besace). Et il va même apporter un peu du XXè siècle aux habitants, en leur proposant des chine-gnomes (comprenez chewing gum), et en inventant le bur’gousse (burger) !

De l’humour, de l’aventure, un univers hostile pour des personnages attachants, ce livre est composé des ingrédients essentiels pour que le lecteur passe un bon moment de lecture. Le message transmis dans cette histoire prend tout son sens : le rôle des livres dans la transmission du savoir. Gousse, pour qui l’école est une corvée et la participation à un club de lecture, la pire punition au monde, va changer d’avis à propos des livres. Et il aura même une belle surprise à la fin du récit. Mais chuuuuut. 

L’auteur a une plume fluide et riche. Il emploie le vocabulaire de l’époque, ventredieu. L’utilisation du « je » permet au jeune lecteur de s’identifier à Gousse, l’immersion est totale.

La couverture est magnifique. Réalisée par Eglantine Ceulemans, elle attire instantanément l’œil et nous pousse à en savoir plus, histoire de voir si l’on ne pourrait pas se plonger entre les pages. L’intérieur n’est pas en reste, parsemé d’illustrations en noir et blanc, mettant en image certaines scènes importantes du récit.

gousse 329235605173072023.

20220423_0929584699318460874053944gousse et le livre des scribes4896128433373092906.

A la fin de l’ouvrage, Gousse nous propose un glossaire des mots bizarres employés au cours du récit, ainsi que les paroles de la chanson de Rossignol, le ménestrel de la cour. 

Une lecture que j’ai beaucoup apprécié, je n’ai pas vu le temps passer, toute plongée dans le Moyen-Âge que j’étais, entre sourire et amusement.

Un livre jeunesse que je vous conseille, si votre enfant est avide d’aventure !

« J’en revenais pas. Ces deux-là avaient entre les mains un objet merveilleux, et ils ne l’utilisaient que pour rapporter des casquettes au Moyen-Âge et des punaises de lit au XXIè siècle. »

Je remercie les Éditions Didier Jeunesse et NetGalley pour cette lecture.

#Gousseetlelivredesscribes #NetGalleyFrance  #TristanKoëgel  #EglantineCeulemans #DidierJeunesse

gousse et le livre des scribes4741167852286685929.

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : à la recherche d’un roman jeunesse pour les vacances, j’ai été happée par la couverture. Le résumé, mettant en scène une bibliothécaire (on ne se refait pas…) a fini de me décider.

Auteur connu : Tristan a publié son premier roman en 2013. Il en est à 8 romans, je crois. Je le découvre avec Gousse. 

Émotions ressenties lors de la lecture : joie, amusement, curiosité, une belle lecture positive !

Ce que j’ai moins aimé : RAS

Les plus : l’humour, l’originalité du récit, les aventures vécues par nos personnages, notre duo, la fin.

Une réflexion sur “« Gousse et le livre des Scribes » de Tristan KOËGEL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s