« Une terrible délicatesse » de Jo BROWNING WROE

sonia boulimique des livres

Titre : Une terrible délicatesse

Auteur : Jo Browning Wroe

Éditeur : Les Escales

Nombre de pages : 400 pages

Formats et prix : broché 22 € / numérique 14.99 €

Date de publication : 25 août 2022

Genre : littérature anglaise

blog littéraire

Octobre 1966. William Lavery, dix-neuf ans, vient de recevoir son diplôme. Il va rejoindre, comme son père et son grand-père avant lui, l’entreprise de pompes funèbres familiale. Mais alors que la soirée de remise des diplômes bat son plein, un télégramme annonce une terrible nouvelle : un glissement de terrain dans la petite ville minière d’Aberfan a enseveli une école. William se porte immédiatement volontaire pour prêter main-forte aux autres embaumeurs.
Sa vie sera irrémédiablement bouleversée par cette tragédie qui jette une lumière aveuglante sur les secrets enfouis de son passé. Pourquoi William a-t-il arrêté de chanter, lui qui est doué d’une voix exceptionnelle ? Pourquoi ne parle-t-il plus à sa mère, ni à son meilleur ami ? Le jeune homme, à l’aube de sa vie d’adulte, apprendra que la compassion peut avoir des conséquences surprenantes et que porter secours aux autres est peut-être une autre manière de guérir soi-même.

chroniques littéraires

📚 RENTRÉE LITTÉRAIRE 2022📚 

L’auteure pose les bases de son récit sur une catastrophe ayant réellement eu lieu : à Arbefan, au Pays de Galles, en 1966, un glissement de terril sur une école fait 144 morts, dont 116 enfants. William Lavery, vient d’avoir 19 ans et d’obtenir son diplôme d’embaumeur. Il se porte volontaire pour se rendre à Aberfan et aider à l’embaumement de ceux qui sont morts dans le glissement de terrain de la mine de charbon. 

« Gardez la tête baissée, et blindez votre cœur. »

Le récit commence sur les chapeaux de roue, le lecteur est plongé dans cette catastrophe, il suit William nettoyer chaque petit corps retrouvé dans la boue, identifié par des parents désœuvrés, avant de les préparer pour leur dernier voyage. Niveau émotion, le level est élevé, faut s’accrocher. D’ailleurs, William sera marqué à jamais par ce passage à Arbefan, et cela va changer radicalement sa vision de la vie. Il prendra la décision de ne jamais avoir d’enfants. Cette partie du livre est déchirante et magnifiquement écrite.

« Des corps en morceaux, des visages de parents entrant dans la chapelle mortuaire, leurs gémissements, leurs pleurs de douleur. Aberfan, comprend-il (…), s’est ancré en lui : Aberfan est derrière ses yeux, dans ses oreilles, son nez, sur ses mains, dans son sang. »

La seconde partie nous propulse dans l’enfance de William. Issu d’une famille aimante, mais brisée par la mort précoce de son père, William, dix ans, intègre un pensionnat à Cambridge pour rejoindre une chorale de garçons. Il y nouera de belles amitiés, surtout avec Martin, qui deviendra l’ami généreux et un peu coquin d’un gamin unique et jusque là solitaire.

L’auteure aborde un certain nombre de sujets dans « Une terrible délicatesse », tels que la mort, l’amitié, la normalisation de l’homosexualité, les choix personnels, suscitant la réflexion et rendant la lecture percutante et émouvante. Le lecteur ne peut pas s’empêcher de mener une introspection sur lui-même, ses choix, sa vie. Etre en paix avec son passé pour vivre le présent avec sérénité, voilà la clé. Et voilà le pivot de ce roman. 

La plume de Jo est fluide, sensible, poétique à certains moments, la construction, alternant descriptions et dialogues permet une immersion totale dans le récit. Les personnages sont riches, intéressants et bien dessinés. La relation chaotique qu’entretient William avec sa mère, Evelyn, m’a interrogée tout au long de l’histoire. Ce n’est que dans les derniers chapitres que le lecteur découvre ce qui s’est passé. Robert est l’oncle de William, le frère jumeau de son père. Il vit avec Howard, et Evelyn ne s’entend pas du tout avec eux, elle jalouse la relation qu’ils entretiennent avec William. Ces relations familiales conflictuelles auront des répercussions sur la vie de William et sur ses choix.

J’ai particulièrement apprécié la découverte de l’univers des choristes et des embaumeurs. C’est la première fois que je vois ce dernier développé dans un roman, et ça change ! Il y a également deux morceaux de musique entrelacés dans l’histoire ; l‘auteure leur a donné vie à tel point qu’ils me rappelleront toujours ce livre si je les entends. Il y a une mélancolie qui s’accorde parfaitement avec les thèmes du livre.

C’est une histoire tendre et douce avec une véritable tragédie humaine en toile de fond. Une histoire de famille, d’amour et de pardon, une lecture édifiante et passionnante que je vous conseille.

« Parce qu’en ce bas monde, on a grand besoin de l’amour de toutes les personnes qui en éprouvent pour nous, tu ne crois pas ? »

Je remercie NetGalley et les Editions Les Escales pour cette très belle lecture.

#Uneterribledélicatesse    #JoBrowningWroe   #LesEscales #rentréelittéraire2022

une terrible delicatesse4466931064387541642.

signature_4

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : l’avis de Caroline Vallat, tout simplement !! Un grand merci Caro, je me suis régalée avec cette histoire !

Auteur connu : « Une terrible délicatesse » est le premier roman de Jo. Espérons qu’il ne sera pas le dernier !!

Émotions ressenties lors de la lecture : les émotions ont été nombreuses, nul doute que ce roman restera dans mon esprit pendant longtemps.

Ce que j’ai moins aimé : RAS

Les plus : la plume, le sujet, l’ambiance, les personnages, la construction.

Si je suis une âme sensible : rien de gore, mais bon, le sujet tourne autour de la Mort, donc cela dépend de chaque lecteur je pense.

signature_2

2 réflexions sur “« Une terrible délicatesse » de Jo BROWNING WROE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s