La rentrée littéraire 2022

Bonjour mes petits livrophages. La rentrée littéraire se profile à l’horizon et va nous permettre de donner libre cours à notre boulimie de lecture. On fait un petit point ?

Rentrée Littéraire 2022

La rentrée littéraire nous inondera de sorties entre août et octobre. Enfin, un peu moins que les années précédentes, puisque « seulement » 490 romans arriveront sur le marché. 345 titres français et 145 ouvrages étrangers. C’est la première fois depuis vingt ans que moins de 500 romans composent la rentrée littéraire. 

Il y a les pointures que l’on attend, comme chaque année, ou presque.

Amélie Nothomb sort son 31ème roman, « Le livre des sœurs » (Albin Michel, 17 août 2022).

L’auteure décortique les relations familiales, cette fois-ci en nous proposant un roman axé sur l’amour de deux sœurs, négligées par leurs parents.

Cliquez sur la couverture pour accéder à ma chronique.

le livre des soeurs

 

« Les vertueux » de Yasmina Khadra (Mialet- Barrault, 24 août 2022).

Malmené par le sort, Yacine n’aura, pour faire face à l’adversité, que la pureté de son amour et son indéfectible humanité.

Les vertueux

 

 

 

 

 

 

« Qui se souviendra de Phily-Jo ? » de Marcus Malte (Zulma, 18 août 2022)

Un roman passionnant et intelligent sur le pouvoir des multinationales dans le domaine de l’énergie contre l’émergence de solutions écologiques qui mettraient en cause leurs profits. 

Marcus Malte rentrée littéraire

 

Les OVNIS littéraires, inclassables, procurant des émotions variées en fonction du thème abordé

 

« Biche » de Mona Messine (Livres Agités, 18 août)

Biche est un conte écologique haletant porté par une plume aussi poétique que tranchante, qui nous plonge au cœur de la forêt, au cœur d’une nature en émoi, et nous rappelle que la terre, en colère, peut gronder sous les pieds des hommes.

Cliquez sur la couverture pour accéder à ma chronique.

Couverture-Biche-

« Le château des trompe-l’œil » de Christophe Bigot (La Martinière, 26 août 2022)

Cliquez sur la couverture pour accéder à ma chronique.

CVT_Le-Chateau-des-trompe-loeil_7133

« Ceux qui restent » de Jean Michelin (Héloïse d’Ormesson, 18 août 2022)

Un roman sans concessions sur ce que la guerre fait aux hommes et aux femmes, à ceux qui partent, à ceux qui ne reviendront pas et à ceux qui restent.

Cliquez sur la couverture pour accéder à ma chronique.

Ceux qui restent

« Nous en resterons là » de Chloé Lambert (Le Rocher, 24 août 2022)

L’inceste et la psychanalyse sont au cœur de ce huis-clos troublant et dérangeant.

Cliquez sur la couverture pour accéder à ma chronique.

nous en resterons la

 

« Qui sait ? » de Pauline Delabroy-Allard (Gallimard, 25 août 2022)

Lorsqu’une femme cherche ses origines et tente de découvrir des secrets de famille, le lecteur entame un voyage étonnant.

Cliquez sur la couverture pour accéder à ma chronique.

index

 

« Oona et le sens de la vie » de Margarita Montimore (L’Archipel, 25 août 2022)

Margarita Montimore a conçu une intrigue émouvante sur l’endurance, l’amour et le pouvoir de la famille. Elle s’interroge sur la nature du temps et le caractère inévitable du destin.

Oona et le sens de la vie

 

Les auteurs considérés comme « valeur sûre », qui n’en sont pas à leur premier roman, avec qui on a des affinités. 

 

« Nous irons mieux demain » de Tatiana de Rosnay (Robert Laffont, 15 septembre)

Nous irons mieux demain retrace le chemin d’une femme fragile vers l’acceptation de soi, vers sa liberté. Il fait aussi écho aux derniers mots d’Émile Zola, le passager clandestin de cette histoire.

nous irons mieux demain

« La revanche des orages » de Sébastien Spitzer (Albin Michel, 17 août 2022)

Un aviateur américain est hanté par la voix d’une enfant rescapée d’Hiroshima.

Cliquez sur la couverture pour accéder à ma chronique.

La revanche des orages

« L’inconduite » d’Emma Becker (Albin Michel, 17 août)

Le désir, pulsion de vie, est décortiqué.

Cliquez sur la couverture pour accéder à ma chronique.

l'inconduite 

« Une heure de ferveur » de Muriel Barbery (Acte Sud, 17 août 2022)

Un homme solitaire et volage, amant d’une Française de passage à Kyoto perd sa légèreté le jour où celle-ci lui interdit d’approcher l’enfant née de leur liaison.

Une heure de ferveur

 

« Cher connard » de Virginie Despentes (Grasset, 17 août 2022)

Un roman épistolaire sur l’amitié

cher connard

Les polars, pour les amateurs !

 

« On était les loups » de Sandrine Collette (J C Lattès, 24 août 2022)

Les relations parents-enfants et la nature sont au cœur de ce roman à lire en apnée.

on était les loups

« L’archipel des oubliés » de Nicolas Beuglet (XO, 22 septembre 2022)

Avec L’Archipel des oubliés, vous allez douter de tout. Même de vous…

L-Archipel-des-oublies

« L’homme peuplé » de Franck Bouysse (Albin Michel, 17 août 2022)

Un suspense métaphysique somptueusement orchestré où les fatalités familiales rencontrent les chimères d’un grand écrivain.

l homme peuplé

 

« L’aigle noir » de Jacques Saussey (Fleuve, 6 octobre 2022)

Un crash d’hélicoptère, un sorcier vaudou, une thèse, des doutes, et une vérité bien sombre.

CVT_Laigle-noir_645

 

« Les sentiers obscurs de Karachi » d’Olivier Truc (Métailié, 7 octobre)

Des personnages attachants et une enquête rigoureuse apportent des réponses sur les événements de Karachi, mais aussi sur les luttes de pouvoir régionales et syndicales en France. Un roman remarquable au rythme addictif.

les-sentiers-obscurs-de-karachi

Un petit tour du côté des romans étrangers :

 

« Le commerce des allongés » d’Alain Mabanckou (Seuil, 19 août 2022)

Dans ce grand roman social, politique et visionnaire, la lutte des classes se poursuit jusque dans le royaume des morts, où ceux-ci sont d’ailleurs étrangement vivants.

Le commerce des allongés

« Arpenter la nuit » de Leila Mottley (Albin Michel, 17 août 2022)

Un premier roman coup de poing porté par une superbe plume poétique, une thématique forte, la prostitution, la perdition de toute une génération afro-américaine, les violences policières. 

Arpenter la nuit

« Madame Mohr a disparu » de Maryla Szymiczkowa (Agullo, 25 août 2022)

Un polar historique, une Miss Marple à la polonaise, un récit mêlant humour et satire bourgeoise.

Madame Mohr a disparu

« Une terrible délicatesse » de Jo Browning Wroe (Les Escales, 25 août 2022)

Un premier roman bouleversant et plein d’espoir sur la résilience, le pardon et la fragilité du bonheur.

Cliquez sur la couverture pour accéder à ma chronique.

Une terrible délicatesse

« Mon cher mari » de Rumena Bužarovska (Gallimard, 8 septembre 2022)

Sur un fil d’équilibriste entre ironie décapante et tragique de la banalité conjugale, Rumena Bužarovska pointe les limites sociales comme intimes de notre discours sur le couple et interroge de son irrésistible talent chaque rouage du vaste jeu de l’amour et du mariage.

mon cher mari

 

« La nièce du taxidermiste » de Khadija Delaval (Clamann-Levy, 17 août 2022)

Roman initiatique, La Nièce du taxidermiste nous offre une puissante et tendre évocation de ce qui attend les femmes dans la grande aventure de leur corps et de leur identité.

la nièce du taxidermiste

Ce listing est non exhaustif, je ne sais pas vous, mais ma liste de livres à acheter et à lire vient d’en prendre un sacré coup…Il ne va pas falloir que je croise mon banquier ces prochaines semaines ! Et vous, quels sont les livres qui vous tentent…ou pas ? A bientôt. 

6 réflexions sur “La rentrée littéraire 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s