« Biche » de Mona MESSINE

 

sonia boulimique des livres

Titre : Biche

Auteur : Mona Messine

Éditeur : Livres Agités

Nombre de pages : 216 pages

Formats et prix : broché 18.90 € / numérique 12.99 €

Date de publication : 18 août 2022

Genre : littérature générale

 

blog littéraire

Dans la forêt, une partie de chasse s’engage, menée par Gérald, la gâchette du coin. Devant lui, son chien Olaf piste la trace, et Linda, son vieil amour, guide les traqueurs qui rabattent le gibier. Alan le garde-chasse a le cœur en morceaux. Ce soir, il le sait, les biches seront en deuil. Mais en ce dimanche plus gris que les autres, une tempête approche. La forêt aligne ses bataillons, les animaux s’organisent. Les cerfs luttent sous l’orage. Et une biche refuse la loi des hommes.

chroniques littéraires

📚 RENTRÉE LITTÉRAIRE 2022📚 

Les enfants ont « Bambi », les adultes ont désormais « Biche ». Un huis-clos dans un bois, ça vous tente ?

Un dimanche d’automne, dans une forêt luxuriante, une partie de chasse s’organise. Le groupe est composé, entre autre, de Gérald, petit fils et fils de chasseur, totalement passionné, et de Basile, quatorze ans ; c’est la première fois que son père l’emmène avec lui. Il est fier et impatient de tuer son premier gibier. Les rabatteurs sont menés d’une main de fer par Linda. Bon, que les choses soient claires : la chasse, ça n’est pas du tout mon truc. Je respecte les chasseurs (même si je me questionne chaque année sur l’utilité réelle de la chasse…), mais j’ai choisi mon camp depuis bien longtemps : celui des animaux !!!

« La chasse à la caille proposait un vrai partage avec la nature, une harmonie qu’il aimait transmettre à Basile, dans des moments père-fils émouvants. »

J’ai donc préféré les passages relatifs à la description de la vie en forêt. Nous suivons les animaux qui peuplent la forêt, allant des cerfs à la recherche d’une femelle pour s’accoupler, d’une vieille biche pour qui la fin est proche, et de notre héroïne du roman, une jeune biche déterminée. Nous avons également le petit hérisson, tout mignon, Hakim, à la recherche d’un endroit douillet pour hiberner. Dame nature dans toute sa beauté.

« La biche resta en retrait. Elle s’immobilisa et savoura quelques secondes le calme revenu et les premiers rayons du soleil. Les oiseaux avaient cessé de chanter après avoir réveillé la forêt et de consacraient maintenant à leurs tâches quotidiennes, la nourriture des oisillons et la construction des nids. Pas encore de trace des traqueurs. Pas de course, pas de fuite. »

Côté humains, j’ai particulièrement aimé Alan, vous vous en doutez, le garde forestier, qui prend très à cœur son travail de protection de la nature et des animaux.

Je n’en dévoilerai pas plus, ma surprise a été totale quant au déroulé du récit, et j’y ai pris un plaisir difficilement contenu.

La plume de Mona est d’une douceur et d’une délicatesse incroyable. Sous son clavier, la forêt prend vie, elle respire, elle tremble, et le lecteur avec. Si le début se présente comme un joli conte, le dernier tiers augmente d’intensité et de rythme, les rebondissements et la tournure du récit nous tiennent en haleine.

La construction alterne entre les points de vue des chasseurs, celui d’Alan, et celui de notre Biche. Cela crée des ambiances différentes et permet une belle réflexion sur le sujet ; lorsqu’on referme « Biche », on a juste envie d’aller se promener en foret, humer les effluves de la nature, admirer les arbres, et espérer croiser le chemin d’un animal. Nous avons besoin de la Nature, il faut la préserver. 

« Biche » est loin d’être simplement un conte initiatique. La féminité est au centre de l’intrigue. Avec Linda, et avec la biche. Elles ont toutes les deux une place importante auprès des leurs. Si on lit entre les lignes, on se rend compte que « Biche » est en réalité une critique acerbe de notre société, où les femmes s’opposent aux hommes, luttent pour obtenir l’égalité, et où tout n’est que Bien ou Mal.

« Biche » est un roman différent, l’occasion de se recadrer avec la nature et avec soi-même. Un joli pari, réussi pour ma part, car j’ai passé un très bon moment de lecture. La rentrée littéraire permet de belles découvertes ! Je vous conseille de vous plonger entre les pages délicates de « Biche ».

« La joie pouvait venir d’une queue leu leu de marcassins au printemps, du son du brame qui retentissait souvent, ou des restes de nids tombés des branches, qu’il replaçait comme il le pouvait. Contempler la singularité de chaque flocon de neige constituait sa rengaine. Alan, vaine brindille au milieu des grands arbres, sauveur de faisans fous, garde forestier ivre de son métier, rempart des biches contre le monde humain. »

#Biche  #MonaMessine  #LivresAgités  #RentréeLittéraire2022

biche rentree litteraire4749403839595042120.

signature_4

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : la couverture m’a attirée, et poussée à lire le résumé. Et j’avoue avoir accroché tout de suite. J’avais envie de tenter le voyage ! Voir comment Mona allait appréhender le sujet.

Auteur connu : « Biche » est le premier roman de Mona, c’est une très belle découverte pour moi !

Émotions ressenties lors de la lecture : angoisse, peur, révolte, colère, espoir, joie.

Ce que j’ai moins aimé : RAS

Les plus : le sujet, la construction, les réflexions, la plume, les rebondissements.

Si je suis une âme sensible : si vous avez pleuré en regardant « Bambi », gardez les mouchoirs pas loin lors de la lecture de « Biche ».

signature_2

Une réflexion sur “« Biche » de Mona MESSINE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s