« Un sac » de Solène BAKOWSKI

 

sans-titre

Tout d’abord, je remercie Lilas Seewald et les Editions Bragelonne de m’avoir permis de faire ce voyage…..

Résumé :

En pleine nuit, une femme attend face au Panthéon, seule, un petit sac dans ses bras frêles qu’elle serre comme un étau. Cette femme, c’est Anna-Marie Caravelle, l’abominable, l’Affreuse Rouquine, la marginale.
Lorsque, vingt-quatre ans plus tôt, Monique Bonneuil décide de prendre en charge, en secret, à l’insu du reste du monde, l’éducation de la petite Anna-Marie, fille d’un suicidé et d’une folle à lier, elle n »imagine pas encore le monstre qu’elle abrite sous son toit et que, lentement, elle fabrique. La petite fille, poussée par ses démons, hantée par son histoire, incapable de distance, tue, un peu, beaucoup. Elle sacrifie, règle ses comptes, simplement.
Mais que fait-elle là, cette jeune femme agenouillée en plein Paris, au beau milieu de la nuit ? Et que contient ce mystérieux sac qui semble avoir tant d’importance ?
Voici l’histoire d’Anna-Marie Caravelle.

Mon avis :

Lu en 24 heures, j’ai tourné la dernière page sans même m’en rendre compte. C’est dire combien j’ai été fascinée par l’histoire d’Anna-Marie. On rencontre cette jeune femme avec son sac sur les genoux, une nuit, devant le Panthéon. S’ensuit un flash back de sa vie depuis sa naissance. Tout au long de la lecture, on est prise d’affection pour cette petite fille qui a mal démarré dans la vie. Dans sa jeunesse de « bourlingueuse » en plein Paris,  on espère que sa rencontre avec Camille lui apportera un peu de bonheur et d’équilibre. Tout en se demandant ce qui se cache dans son fameux sac.

Les personnages sont tourmentés, atteints d’une tare par rapport aux codes de notre société. Mais pourtant tellement captivants. Ou comment survivre et se construire quand on est rejeté par ses parents, que ce soit dès la gestation (Anna-Marie), ou à la fin de l’adolescence (Camille).

L’écriture est envoûtante, angoissante, le rythme est bon, il n’y a pas de temps morts, les différentes facettes de l’amour et de la maternité sont étudiés de façon très réaliste. La construction de la personnalité d’Anna-Marie est passionnante, chaque élément étant positionné et ayant un impact futur clairement défini.

Un très bon moment de lecture, qui fait réfléchir, se remettre en question. Une belle découverte !

4 réflexions sur “« Un sac » de Solène BAKOWSKI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s