La trilogie du lotus rose de Kate McALISTAIR

Je viens de terminer la trilogie du lotus rose de Kate McAlistair. Les trois tomes étant intimement liés et ne pouvant se lire indépendamment, je vous fais une chronique globale.

Informations tome 1 :

Titre : la vallée du lotus rose

Auteur : Kate McAlistair

Éditeur : L’Archipel

Nombre de pages : 679 pages

Format  et prix : broché 24 € / numérique 9.49 € / poche 7.99 €

Date de publication : 3 octobre 2018

Genre : roman d’aventures

Résumé :

Jezebel Tyler, une jeune Anglaise orpheline, rejoint en Inde son tuteur, un archéologue de renom. Sur le paquebot qui la conduit de Southampton à Calcutta, la jeune fille tombe amoureuse d’un jeune Américain, Jan Lukas, dont elle refuse néanmoins les avances, autant par souci des convenances que par peur d’un amour dont la démesure l’effraie.
Arrivée en Inde, elle découvre que son tuteur est atteint de malaria. Très diminué, il prétend assurer son avenir en la mariant au baron von Rosenheim, un homme riche. En réalité, il la « vend » en échange du financement de ses recherches. Le baron est un homme froid et cruel, âgé de plus de quarante ans, qui a construit sa fortune dans la contrebande d’objets d’art et d’opium. Il cherche à asseoir sa respectabilité au sein du Raj britannique en épousant une aristocrate anglaise, par la force s’il le faut.
Face à sa violence, Jezebel se retrouve seule. L’Inde est pour elle un pays à la fois hostile et attirant. Elle réussit néanmoins à trouver un peu de réconfort auprès d’un hindou de vingt ans, Charu, charmant et rieur. Il lui fait découvrir l’Inde mystérieuse et sublime, avec ses paysages splendides chargés d’histoire, la pluralité des croyances religieuses, les animaux sauvages, tigres et éléphants, et tous ses instants sensuels remplis de parfums, de couleurs et de caresses. Rapidement, la jeune fille se débat entre son devoir et ses sentiments. Dans son cœur, rien n’est simple. Elle n’a pas oublié Jan Lukas. Et Charu, un jour, est assassiné…

la vallée du lotus rose

Informations tome 2 :

Titre : la cité du lotus rose

Auteur : Kate McAlistair

Éditeur : L’Archipel

Nombre de pages : 720 pages

Format  et prix : broché 24 € / numérique 9.49 € / poche 7.99 €

Date de publication : 9 octobre 2019

Genre : roman d’aventures

Résumé :

Une saga envoûtante, dans la lignée des grands romans de Sarah Lark et Tamara McKinley.

Après s’être enfin retrouvés en Inde, Jezebel, jeune orpheline qui avait été contrainte de quitter l’Angleterre, et Jan Lukas, un bel aventurier, décident de concrétiser leur amour en annonçant un grand mariage. Désormais, Jezebel et sa fille Mary-Leela se savent à l’abri et goûtent enfin à la sérénité … Pourtant, le jour des noces, Jezebel est abordée par deux avoués suisses, mandatés par le baron Von Rosenheim, son ancien fiancé. Celui-ci veut récupérer le médaillon Sher-Cîta que Jezebel a toujours précieusement conservé, malgré ses tribulations. Von Rosenheim semble prêt à tout pour parvenir à ses fins … Pour éloigner son épouse de tout danger, Jan affrète un navire pour New York.
Après un long et tumultueux voyage, elle découvre une ville éblouissante, à mille lieux de tout ce qu’elle a connu.
Jezebel, Jan et Mary-Lee s’installent tous trois dans une superbe demeure au bord de l’océan, à Long Island, avec l’espoir de trouver enfin la quiétude. Pourtant, même à l’autre bout du monde, le danger continue à les guetter. Et certains fantômes du passé semblent toujours en vouloir à Jezebel …

la cité du lotus rose5178884882055936238..jpg

Informations tome 3 :

Titre : l’héritière du lotus rose

Auteur : Kate McAlistair

Éditeur : L’Archipel

Nombre de pages : 544 pages

Format  et prix : broché 23 € / numérique 15.99 €

Date de publication : 8 octobre 2020

Genre : roman d’aventures

Résumé :

EN INDE, LAISSE PARLER TON CŒUR

Août 1939. Les échos de la guerre qui couve en Europe parviennent en Argentine jusqu’à la somptueuse estancia La Balandra, au bord du Rio de la Plata, où Jezebel et Jan ont élevé dans la quiétude leur fille Lián et son frère Zachary. Un jeune officier britannique en mission de renseignement, Milo McCorball, s’y invite le temps de mener une enquête sur de puissants propriétaires terriens, les Ramiro, soupçonnés d’être des sympathisants nazis. D’emblée, Milo tombe amoureux de Lián. Mais Carlos, le fils Ramiro, est décidé à épouser la jeune beauté, de gré ou de force. Désirant mettre sa fille à l’abri, Jezebel la confie à Milo afin qu’il la conduise à Calcutta auprès de sa marraine, la duchesse Olga Obolenski, devenue par son mariage la maharani du Mahavir. Lián part contrainte et forcée vers un pays qui la rebute, car elle le devine lié au mystère qui entoure sa propre naissance. La passion de Milo suffira- t-elle à lui faire aimer cette Inde mystérieuse et à la réconcilier avec ses racines ? Et la guerre, qui gronde aux frontières, leur permettra-t-elle de vivre leur amour ?

l heritiere du lotus rose7176596600283452609..jpg

Mon avis :

J’avais envie de voyager, de m’évader. Vu la conjoncture sanitaire, on ne peut le faire que par le biais de la lecture ! J’avoue que je ne suis pas fan des romans en plusieurs tomes, mais cette saga a l’énorme avantage d’être déjà publiée dans sa totalité. En effet, c’est dur pour moi d’attendre environ une année pour découvrir une suite que j’ai envie de dévorer tout de suite ! La patience n’a jamais été mon fort, vous le savez bien… J’ai donc acheté la trilogie et je me suis plongée dans ce merveilleux voyage qui nous porte de 1918 à 1945.

Jezebel Ann-Rose Tyler a tout juste 16 ans. Elle est orpheline et doit se résoudre à quitter son Angleterre natale pour rejoindre son parrain et tuteur en Inde, mais également et surtout, pour faire connaissance du fiancé qui lui a été choisi, le baron von Rosenheim, bien plus âgé qu’elle. Sur le bateau qui vogue vers les Indes, Jezebel est accompagnée de la pétulante Olga, duchesse russe chargée de la chaperonner. Elle va également faire la connaissance de Jan Lukas, jeune américain fort séduisant, aventurier archéologue.

Les trois tomes se lisent à la suite, sans pause, et, malgré les presque 2000 pages, je n’ai pas vu le temps passer ! Moi qui proclame haut et fort que les pavés ne sont pas pour moi, je m’étonne moi-même !

Il y a tout dans cette trilogie : de l’Amour, de l’aventure (les complots sont nombreux puisque tous convoitent une cité perdue), de l’évasion, on parcourt le monde avec Jezebel, l’Angleterre, l’Inde, les États-Unis, l’Argentine. A chaque étape, nous avons droit à une visite guidée détaillée ! L’Inde des années 20, qui ne mange pas à sa faim, la culture d’opium, le lecteur découvre les quartiers riches, ceux où la misère sévit, mais aussi les contrées les plus sauvages.

Le tout savamment dosé.

J’ai adoré découvrir les paysages, les coutumes locales. Le lien est fait également avec l’histoire, puisque nous assistons à la fin de la Première Guerre Mondiale, à la Seconde, au colonialisme. Les rebondissements sont légions, le rythme ne faiblit quasi jamais.

Par contre j’ai eu un peu de mal à me plonger dans le tome 3, qui se déroule 14 années plus tard, et notre héroïne est désormais Lián, la fille de Jezebel. Il y avait beaucoup de similitudes avec le tome 1, puisque Lián a dû fuir Carlos, fils d’un riche propriétaire terrien qui voulait l’épouser. Cette ressemblance de destin, voulue par l’auteur, certes, a enlevé du charme et de la surprise au récit. Enfin, c’est ce que j’ai ressenti.

Les personnages sont multiples et tellement fouillés qu’on a l’impression de les connaître. Olga, que j’aimerai l’avoir pour amie ! Elle n’a pas froid aux yeux ! Féministe, férue de mode, elle va nouer un lien très fort avec Jezebel, pourtant son exact contraire. Jezebel m’a agacée tout le long du tome 1 et au début du tome 2. Elle ne sait pas ce qu’elle veut !! Un pas en avant, et deux pas en arrière, grrr ! Bon, par la suite, elle a (enfin !) mûri et évolué (normal, elle a pris de l’âge et est devenue maman), et j’ai appris à l’apprécier.

La plume est riche et raffinée, elle m a emportée littéralement. Kate n’a pas son pareil pour nous faire ressentir les choses, que ce soit les odeurs délicates de thé ou de jasmin, ou encore la puanteur de la mort. Son amour pour l’Inde filtre à travers chaque mot. La saga d’une famille sur fond historique, des personnages forts, des thèmes importants, tous les ingrédients sont là pour vous faire vivre une lecture enivrante, palpitante, un dépaysement total.

Elle m’a apporté la bouffée d’air dont je manquais cruellement depuis quelques mois. Dès que je me plongeais dans ma lecture, c’est comme si mon esprit partait dans ces contrées lointaines rejoindre Jezebel pour vivre ces passionnantes péripéties à ses côtés. Une lecture totalement immersive dont je me souviendrai longtemps.

« Je pense que vivre libre n’est jamais contre-nature. »

« – J’ai le même amour pour l’Inde. Je la trouve magnifique et plurielle, souvent difficile à vivre, mais tellement magique. »

#LaValléeDuLotusRose  #LaCitéDuLotusRose #LHéritièreDuLotusRose #LArchipel   #KateMcAlistair

la vallee du lotus rose6789950936321142056..jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir cette trilogie : j’ai été attirée par les couvertures, que je trouve magnifiques.

Auteur connu : non, d’ailleurs, ces trois tomes sont ses premiers romans ; nul doute que je vais suivre de près ses prochaines publications !!

Émotions ressenties lors de la lecture : toutes les émotions m’ont traversées durant cette lecture ! Les principales étant de l’envie, de la curiosité, de la passion, mais également de la colère et de la peur.

Ce que j’ai moins aimé : la longueur des chapitres, m’obligeant à m’arrêter au beau milieu, contrainte par les transports en commun. Le petit côté redondant de certains passages et cette absence de contraste entre le destin de Jezebel et celui de sa fille.

Les plus : l’exotisme, la plume, l’histoire d’amour sur fond de recherche d’un trésor caché, tous les endroits découverts à travers le monde, le contexte historique.

2 réflexions sur “La trilogie du lotus rose de Kate McALISTAIR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s