« Rien ne t’efface » de Michel BUSSI

Informations :

Titre : rien ne t’efface

Auteur : Michel Bussi

Éditeur : Presses de la Cité

Nombre de pages : 456 pages

Format  et prix : broché 21.90 € / numérique 14.99 €

Date de publication : 4 février 2021

Genre : polar

Résumé :

Par amour pour un enfant, que seriez-vous prêt à faire ? Maddi, elle, ira jusqu’au bout…
Une intrigue magistrale, un twist virtuose pour le nouveau suspense 100% Bussi.
2010. Maddi est médecin généraliste à Saint-Jean-de-Luz, une vie comblée avec Esteban, son fils de 10 ans.
Ce jour d’été là, elle le laisse quelques minutes seul sur la plage. Quand elle revient, Esteban a disparu.
2020. Maddi a refait sa vie, et revient sur cette plage en pèlerinage.
Au bord de l’eau, un enfant est là. Même maillot de bain, même taille, même corpulence, même coupe de cheveux. Elle s’approche. Le temps se fige. C’est Esteban, ou son jumeau parfait.
Maddi n’a plus qu’une obsession, savoir qui est cet enfant.
Il s’appelle Tom, il vit à Murol en Auvergne. Elle prend la décision de s’y installer.
Plus Maddi espionne Tom, et plus les ressemblances avec Esteban paraissent inexplicables : mêmes passions, mêmes peurs… même tache de naissance.
Jusqu’où sera-t-elle prête à aller pour découvrir la vérité, et sauver son enfant ?
Ou ce garçon qui lui ressemble tant.
Ce qu’elle ressent profondément, c’est que Tom est en danger.
Et qu’elle seule peut le protéger.

Notre avis :

Voilà un nouveau roman de Michel Bussi que j’avais envie de découvrir depuis sa sortie. Et lorsque ma jumelle de lecture m’informe qu’elle venait de l’acheter, je me suis lancée à mon tour. Et nous voilà parties pour une 3ème lecture commune toutes les deux, que j’ai réussi à initier à la lecture. Nous avons tout naturellement décidé de créer une nouvelle rubrique sur le blog ! Vous pouvez la découvrir ici.

Mais place à notre avis !!

Pour ce nouveau roman, l’auteur flirte avec le surnaturel et la réincarnation.

Le fils de Maddi, Esteban, a disparu le jour de ses dix ans, sur une plage de Saint Jean de Luz. Dix ans plus tard, cette mère brisée revient sur cette plage, en souvenir de son fils qui lui manque tant. Lorsqu’elle y croise la copie conforme d’Esteban, elle ne résiste pas à fouiner pour savoir qui ils sont, et surtout, où ils habitent. Maddi s’installe dans un petit village d’Auvergne, Murol, pour être au plus proche du petit Tom, clone d’Esteban.

De Saint Jean de Luz à Murol, en faisant un petit crochet par Etretat, Michel nous balade, entre réalité et surnaturel. Pourquoi Tom ressemble-t-il autant à Esteban ? Les similitudes sont si troublantes, on dirait que Tom est le jumeau d’Esteban. Pourtant, Esteban aurait 20 ans aujourd’hui, alors que Tom va fêter ses 10 ans…

Michel met l’accent sur la douleur d’une mère qui n’a jamais réussi à faire son deuil et qui est prête à tout croire pour revivre un instant avec Esteban.

Le roman démarre fort, le rythme est intense dès les premières phrases, Michel scotche le lecteur à son bouquin. Pour Julie, qui ne connaissait pas la plume de Michel, elle a été agréablement surprise par son talent de conteur et les multiples rebondissements poussant le lecteur a faire travailler son imagination.

Pour ma part, j’ai été ravie de retrouver la plume nette, précise et addictive de Michel. Il joue avec les émotions du lecteur, j’ai passé ma lecture a échafauder des suppositions, penchant un coup pour la rationalité, et déviant au chapitre suivant sur le surnaturel. En discutant avec Julie, nous avions toutes les deux un avis différent et tranché sur la question. La faute à nos penchants, scientifiques pour l’une et plus farfelus pour l’autre (je vous laisse deviner qui est qui 🙂).

Si Julie s’est attachée aux personnages, j’avoue avoir eu plus de mal. Le comportement de la mère de Tom m’a pas mal horripilé, on ne peut pas dire qu’elle s’occupe de son fils correctement. J’ai trouvé Nectaire très amusant (notez le jeu de mots, ce roman en est truffé et on a adoré !). Maddi m’a énormément touchée, j’ai essayé de me mettre à sa place, savoir comment j’aurai réagi, et ma foi, moi aussi, j’aurai aimé y croire, quitte à passer pour une cinglée.

Même si on est d’accord pour dire que le rythme s’est un tantinet essoufflé en milieu de récit, notre avis reste bien positif, nous avons passé de belles heures d’évasion. Cela nous donne envie d’aller faire des randonnées en Auvergne, finalement, c’est pas si loin !

Quant à la fin, elle est à la hauteur du reste : recherchée, fouillée, introduite avec maestria, et…bluffante. Comme toujours !! La patte de l’auteur, elle est bien là. Alors, à votre avis ? Fin rationnelle ou surnaturelle ?

Un roman addictif, à la construction implacable et à la plume fine. On vous le conseille !! Deux avis valent mieux qu’un 🙂!

« Je crois surtout que le monde se divise en deux. Ceux, comme moi, qui se contentent de ce qu’ils voient, sentent, goûtent, entendent, touchent, et ceux à qui ça ne suffit pas. Ceux, comme toi, qui ont besoin de penser qu’il y a quelque chose, invisible, incolore, avant la vie ou après la mort. »

« Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des engrenages. »

#riennetefface   #MichelBussi   #PressesdelaCité

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : l’auteur !

Auteur connu : qui ne connait pas Michel Bussi ? Depuis mon coup de cœur avec « Les nymphéas noirs », j’avoue que je scrute ses sorties avec soin. J’ai rencontré Michel à plusieurs reprises, j’ai pu l’interviewer, bref, il y a du dossier entre lui et moi !  Vous pouvez retrouver les différents articles à son sujet ici.

Émotions ressenties lors de la lecture : une envie irrépressible d’arriver au dénouement, de l’avidité quant aux détails par rapport à la réincarnation, pas mal d’émotions positives, et une pointe de tristesse et de compassion pour Maddi et ce drame qu’elle a vécu.

Ce que j’ai moins aimé : pas grand chose !

Les plus : le sujet, la plume, les rebondissements, le twist final.

2 réflexions sur “« Rien ne t’efface » de Michel BUSSI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s