« Fragments des cris » de Didier GIROUD-PIFFOZ

Informations :

Titre : fragments des cris – anthologie personnelle

Auteur : Didier Giroud-Piffoz

Éditeur : Vent des Lettres

Nombre de pages : 130 pages

Format  et prix : broché 12 €

Date de publication : 17 mai 2021

Genre : recueil de poèmes

Résumé :

La poésie reste omniprésente dans ma pensée, dans ma création. Un amour de plus d’un demi-siècle. Une quinzaine d’ouvrages ou d’ensembles divers. Des plaquettes rares, petits tirages, ouvrages confidentiels, hors commerce ou de bibliophilie. Des recueils pour la plupart totalement épuisés, sans lecteur. Sans partage. Sans écho. Comme mort-nés.

Et l’envie de leur donner une nouvelle vie, et l’idée de cette «?anthologie personnelle?», ces fragments d’écrits.

Parlant de la poésie, Jean Joubert écrivait : « Elle est faite pour le partage, et le poème n’existe vraiment qu’à l’instant où il est saisi par le regard et la sensibilité du lecteur. Alors, entre lecteur et auteur, s’établit, dans l’émotion, une complicité secrète? ».

Puissent ces poèmes, pour la plupart oubliés, tracés au long d’un parcours de cinquante années, trouver aujourd’hui ce regard et cette sensibilité du partage…

Mon avis :

Didier nous propose ici un recueil de poèmes portant en eux l’empreinte de l’amour, des instants passés, des images fugaces. Les textes couchés sur le papier sont pleins de sensations et de profondeurs dans lesquels le lecteur est aspiré.

Ça se lit vite, ça touche beaucoup, je n’ai pas l’habitude de lire des poèmes, et j’avoue, qu’à chaque fois que je m’y plonge, c’est une parenthèse enchantée !

La plume est légère, riche et enivrante. Chaque chapitre est introduit par une citation d’un auteur célèbre.  Chaque poème sonne juste, faisant vibrer une corde de notre cœur. Didier se livre, partage avec son lecteur des moments clés de son existence, créant une belle complicité ; à ses côtés, j’ai partagé ses joies, ses malheurs, sa tristesse, sa tendresse. Je me suis retrouvée dans certains textes, d’autres m’ont beaucoup émue. Je suis toujours impressionnée par la capacité des auteurs à retranscrire des émotions en quelques lignes !

Le recueil se termine avec 12 haikus, cette forme japonaise de poésie particulière, très concise, et permettant de noter les émotions, le moment qui passe et qui émerveille ou qui étonne. J’en suis une véritable adepte, suivant des blogs proposant un haiku différent chaque jour. Inutile de vous dire que je me suis régalée !

Un mot sur la couverture, sobre, belle, et le jeu de mots du titre, très bien trouvé.

Des poèmes à grignoter. Au fil de ses envies, de ses humeurs, de ses besoins.

J’ai vraiment apprécié cette lecture, et je la conseille à tous les amateurs de poésie, mais également à ceux qui souhaitent s’en imprégner.

« Bouche calcinée

Mort-mots, béant ossuaire.

Seulement se taire. »

Je remercie Didier et les Éditions Vent des Lettres pour cette lecture.

#fragmentsdescris  #DidierGiroudPiffoz  #VentdesLettres

fragments des cris7942172422969530405..jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : Didier est un auteur aux multiples facettes que je lis toujours avec grand plaisir.

Auteur connu : j’ai lu beaucoup d’ouvrages de Didier, vous pouvez retrouver ici les différentes chroniques le concernant.

Émotions ressenties lors de la lecture : des émotions positives riches et agréables.

Ce que j’ai moins aimé : RAS

Les plus : la délicatesse des poèmes, le partage avec l’auteur, la présence d’haikus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s