« Le cas Van Noorden » de Raphaël PASSERIN

Informations :

Titre : le cas Van Noorden

Auteur : Raphaël Passerin

Éditeur : les éditions du Val

Nombre de pages : 213 pages

Format  et prix : broché 12 € / numérique 3.99 €

Date de publication : 31 mai 2021

Genre : thriller

Résumé :

Trois amis de fac en retrouvent un quatrième, expatrié au Canada, après sept années de séparation. L’occasion unique de renouer avec Carl pour Audric, Victor et Tony, mais l’ambiance ne prend pas. Haine recuite, passé trouble, un dîner qui brûle et la concorde part en fumée. Et lorsque enfin les esprits s’apaisent autour d’un verre, l’impensable se produit : le corps de Carl Van Noorden est retrouvé sans vie. Alors les cicatrices s’ouvrent, les passions s’exacerbent, les accusations fusent et convergent, vers qui ? Vers l’hôte d’un soir : Audric Herbert, principal accusé.

Sadegh Hossein Yavari, lecteur de polars et livreur de sushis, a raté l’examen du barreau deux fois. C’est pourtant à ce loser magnifique qu’incombe la tâche d’innocenter « monsieur H », son client favori.

Une énigme en chambre close, des suspects à la pelle, un coupable trop évident. Sadegh devra-t-il enquêter dans trois pièces, à trois kilomètres ou sur trois continents ?

Mon avis :

Le prologue nous livre la fin : quatre corps (oui, vous avez bien lu, quatre !) sont découverts dans un appartement. Reste à savoir qui est le meurtrier. L’auteur ne dévoile pas tout non plus😉. Toujours est-il qu’on entre directement dans le vif du sujet. Pas de perte de temps ! Ça, ça me plaît !

Tony, prof syndicaliste alcoolique, Victor, écrivain, et Carl, se retrouvent dans l’appartement d’Audric, prof sous anti-dépresseur, pour fêter leurs retrouvailles. Ce sont de vieux amis de fac, et ils ne se sont plus vus depuis 7 ans. En effet, Carl expatrié au Canada, est de passage en France pour un colloque. Ce dernier doit arriver pour le dessert. Victor est accompagné de Léa, journaliste, qui est sa nouvelle conquête. La soirée, censée être agréable, tourne vite au pugilat. L’entente cordiale n’est pas au rendez-vous. Les personnages règlent leurs comptes et se lancent des piques, pour le plus grand plaisir des lecteurs.

Et tout dégénère lorsque le corps de Carl est retrouvé dans le bureau. De quoi est-il mort ? L’a-t-on aidé à trépasser ? Si oui, qui ? Cela ressemble fort bien à une partie de Cluedo et je me suis régalée !

Surtout lorsque c’est le vendeur de sushis, Sadegh, qui se charge bien malgré lui de l’enquête. Précisons tout de même qu’il a raté deux fois le barreau et qu’il lit beaucoup de polar. Il a donc le profil type pour résoudre ce mystère😀.

Une énigme en chambre close, très bien ficelée, que j’ai lu d’une traite sur la plage, une petite pépite vaudevillesque,  absolument délicieuse. J’ai adoré les personnages, ils sont tous déjantés et troublés. Même si vous vous doutez bien que mon préféré a été sans conteste Sadegh.

La première partie se déroule en huis clos dans l’appartement, la seconde nous emmène dans Paris avec Sadegh, persuadé de trouver l’assassin en deux coups de cuillère à pot. La plume de Raphaël est riche, directe, parsemée d’humour, parfois sarcastique. Le rythme est haletant, le lecteur va de surprises en surprises, j’ai bien tenté de découvrir l’assassin, sans succès !

Le dénouement se révèle assez terrifiant, je ne m’attendais pas à cela. Car derrière l’amusement et le loufoque, il y a malgré tout une thématique glauque qui m’a fait froid dans le dos.

A déguster tout en grignotant maki et sashimi, relevés au wasabi et au soja, arrosé de saké. Juste un détail : ne pas vous installer au bureau😀 !

« – si t’es journaliste, postillonne Tony, montre-nous ta carte de presse.
– et toi, tu me la montres ta carte de con ? »

Je remercie Raphaël et les Éditions du Val pour cette lecture.

#lecasVanNoorden   #RaphaëlPasserin   #leséditionsduVal

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : l’énigme en chambre close promise par le résumé a fait tilt dans ma tête ! Cela faisait un moment que je n’en avait pas lu (depuis Noël dernier), et les romans actuels traitent difficilement une enquête policière par ce biais.

Auteur connu : « Le cas Van Noorden » est le 2ème roman de Raphaël. Je vais guetter la sortie du 3ème, c’est clair !

Émotions ressenties lors de la lecture : beaucoup de plaisir à suivre les tribulations des personnages, une certaine terreur et une bonne dose d’angoisse par rapport au mobile du tueur.

Ce que j’ai moins aimé : RAS

Les plus : les personnages, l’originalité de l’intrigue, la plume, l’explication finale, l’humour.

Une réflexion sur “« Le cas Van Noorden » de Raphaël PASSERIN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s