« Le hameau des Purs » de Sonja DELZONGLE

Informations :

Titre : le hameau des Purs

Auteur : Sonja Delzongle

Éditeur : Gallimard Folio Policier

Nombre de pages : 368 pages

Format  et prix : poche 8,10 € / numérique 7,99 €

Date de publication : 17 octobre 2019

Genre : thriller

Résumé :

Dans ce thriller paru pour la première fois en 2011, et entièrement revu aujourd’hui, Sonja Delzongle montrait déjà tout son talent pour les atmosphères terrifiantes et les personnages ambigus…
Audrey Grimaud, journaliste, est envoyée sur les lieux d’un incendie criminel ayant fait sept victimes.
Dans ce hameau ravagé par les flammes réside une communauté de Purs qui a choisi de vivre à l’écart du monde moderne.
Audrey connaît bien l’endroit : ses grands-parents faisaient partie de cette congrégation mystérieuse.
Peu à peu, des épisodes troubles de son enfance remontent à la surface. Des disparitions suspectes, d’étranges accidents qui ont émaillé ses séjours là-bas.
Et une figure sinistre lui revient en mémoire : L’Empailleur, un meurtrier d’une cruauté inouïe dont l’identité n’a jamais été découverte.
Au risque d’y laisser sa vie et sa raison, Audrey décide d’explorer les secrets enfouis dans les ruines fumantes du hameau…

Mon avis :

Ce roman est paru initialement en 2011 et c’est le premier roman de Sonja. J’avais vraiment hâte de le découvrir. La couverture est absolument sublime, elle attire l’œil et est parfaite par rapport au contenu de l’histoire.

Au hameau des Purs vit une communauté recluse et totalement isolée du monde, sans modernité ni contact avec l’extérieur. Lorsque le hameau est le théâtre d’un incendie criminel, Audrey Grimaud, journaliste au « Quotidien », est dépêchée sur place pour couvrir l’événement. Audrey connaît bien le hameau, pour y avoir vécu toutes les vacances de son enfance, auprès de ses grands-parents. En effet, son père était un Pur, il a quitté la communauté pour se marier avec la mère d’Audrey, qui n’était pas du hameau.

Cette enquête sera l’occasion pour Audrey de se replonger dans ses souvenirs. Elle n’a jamais été totalement acceptée par les Purs, trop souvent considérée comme une étrangère. Elle passait ses journées  avec Léman, jeune garçon de sept ans son aîné, enfant des bois, vivant non loin du hameau avec La Crochue.  Audrey va découvrir la vie, la nature et se lier d’amitié avec Léman malgré son comportement étrange et effrayant. Au fil de son enquête, Audrey va déterrer des secrets bien enfouis concernant certains habitants du hameau. Qui est l’Empailleur, mystérieux tueur, transformant ses victimes en épouvantail ? Que sont devenus les enfants juifs cachés au hameau pendant la Seconde Guerre Mondiale ?

J’ai ressenti beaucoup d’empathie pour Audrey, j’étais vraiment avide de découvrir sa vie, son passé parmi les Purs. J’ai été subjuguée par Léman, sa force de caractère, ce qu’il a vécu. Deux personnages tourmentés qui se découvrent des atomes crochus et qui passent du temps ensemble, loin des Purs qui ne les comprennent pas.

Sonja nous propose un thriller incroyable, avec son style si particulier et nerveux, sa plume si nette et sensible, elle nous embarque avec elle dans une histoire sombre et anxiogène. L’ambiance est oppressante, l’angoisse devient de plus en plus palpable au fil des pages. Ce roman est juste inlachable, je n’ai pas pu le poser, j’avais trop envie de dénouer le fin mot de cette histoire. La construction est implacable, on navigue entre le présent et l’enquête d’Audrey, en 1989, et le passé et les souvenirs d’enfance de la jeune femme. Pas de téléphone portable, Audrey utilise les cabines téléphoniques, cela m’a fait bizarre de me retrouver à cette époque ! Le dépaysement est vraiment total.

Les morts pleuvent, mais tout est dans la suggestion, Sonja ne déverse pas des litres d’hémoglobines, ne s’appesantit pas dans des descriptions qui vous soulèveront le cœur. Ce roman peut donc être dévoré par les plus frileux.

Mon seul bémol se porte sur la fin. Elle est absolument étonnante et surprenante, mais j’avoue que j’ai été trop déstabilisée pour l’apprécier à sa juste valeur. Mais cela n’est que mon ressenti personnel.

« Lui, il voulait autre chose. Les gens comme lui et moi veulent toujours autre chose. C’est aussi ce qui nous rapproche. Le manque. Un manque indéfinissable, qui ne semble pas avoir d’origine tangible. Un manque qui fait de nous les naufragés d’un vaisseau fantôme. »

Un thriller nerveux, anxiogène, qui ravira les amateurs du genre. Et l’occasion de découvrir le premier roman d’une plume incontournable dans le monde du thriller français. Je vous le conseille !!

#lehameaudesPurs  #SonjaDelzongle

20211202_1541072556129610450118526.jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : Sonja fait partie de mes auteurs préférés. Cela fait des années que j’entends parler du « Hameau des Purs », j’avais envie d’aller y faire un tour !

Auteur connu : Sonja est l’un des premiers auteurs de thrillers que j’ai lu. J’ai été subjuguée par « Dust », lu avant l’aventure du blog. Retrouvez mes chroniques de « Quand la neige danse », « Récidive », « Boréal » et « Cataractes » .

Émotions ressenties lors de la lecture : toute la palette des émotions de la peur, de l’angoisse, mais aussi de l’empathie pour les personnages.

Ce que j’ai moins aimé : la fin.

Les plus : l’ambiance, le retour dans le passé d’Audrey, la plume.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s