Quais du polar – 1er, 2 et 3 avril 2022 – Jour 2

On est parti pour revoir en images le samedi, deuxième jour des Quais ?

La neige fondue accompagnait ce début de journée. Grâce à mon badge, j’ai pu entrer dans le bâtiment avant l’ouverture, et savourer le calme avant la tempête !

Les libraires sont déjà à pied d’œuvre pour être prêts pour l’ouverture.

J’en ai profité pour découvrir le stand Kobo by FNAC, notamment le panneau présentant les neuf brigades de la police, et piocher des idées de lecture parmi les romans des différentes éditions du prix du Quai des Orfèvres.

Le cliché vu d’en haut. Il faut faire le réassort !

Une partie du premier étage était consacré à l’expo « Gang Stories ».

Six histoires de gangs peu ou mal connus qui nous embarquent, en textes et en images, dans les coins les plus dangereux du monde.

Six destins de criminels qui parlent aussi des sociétés et des époques les ayant vu naître : toute société a les criminels qu’elle mérite.

Six histoires hors normes de anti-héros qui racontent comment la « gang culture » s’est installée dans la culture populaire.

D’après le podcast Deezer « Gang stories ».

Petites photos de ce lieu magnifique qui me coupe le souffle chaque année. Le palais de la Bourse, imaginé par l’architecte René Dardel sous le modèle typique des constructions de la fin du XIXe siècle, au style classique. Son édification fut décidée dès 1853 et il sera inauguré par Napoléon III et l’impératrice Eugénie le 25 août 1860. Inchangé depuis l’origine, il a seulement été réaménagé de l’intérieur et récemment rénové entre 2000 et 2004.

Joyau du patrimoine architectural lyonnais, où se tenait à l’époque la Bourse de Lyon, la salle de la Corbeille (là où les auteurs dédicacent leurs romans) est une immense salle de 845m² et de 25m de hauteur. Elle est entourée par deux étages d’arcades avec d’imposantes verrières lui conférant une luminosité spectaculaire.

Petit déjeuner d’accueil Polar Connection, avec le soutien des Éditions POCKET. L’occasion pour moi de retrouver Yvan, du blog EmOtionS, et de faire enfin la connaissance en vrai d’Aurélie, du blog Des Livres et moi 7.

Direction la fosse aux lions encore relativement calme pour voir les auteurs.

Le grand David JOY ! Je sais bien que je suis une Schtroumpfette, mais quand même….

Cela fait douze générations que ma famille vit en Caroline du Nord, et je n’ai aucune envie de partir. Je connais ces montagnes et ces bois, mais pas grand-chose d’autre. Certaines personnes sont nées avec un esprit d’aventure et d’autres avec de puissantes racines. J’ai toujours fait partie de ces derniers.

Marlène CHARINE

Quand elle n’est pas occupée à torturer des ours en peluche dans son laboratoire, Marlène mène la vie dure à ses personnages de romans. Notez cependant que, même si elle les appâte parfois avec du chocolat, elle ne s’en est jamais prise à ses lecteurs.

Gaëlle PERRIN GUILLET
Nicolas LECLERC

« Ce qu’il faut avant tout se rappeler à propos du contexte peut se résumer ainsi : (a) tout le monde a une histoire, et (b) elle est pour l’essentiel sans intérêt. Tenez-vous-en aux parties intéressantes, ne vous laissez pas entraîner par le reste. Les « histoires de ma vie » qui n’en finissent pas, c’est aux barmans qu’on les raconte, et seulement une heure ou deux avant la fermeture. Et si vous consommez. » Stephen King (Écriture : Mémoires d’un métier)

Michel BUSSI

Mes premiers quais du polar ont été les quais de Seine à Rouen… J’ai enquêté un peu partout, en Normandie, en Corse, à la Réunion, aux Marquises et même sur l’astéroïde du Petit Prince… Et pourtant vous voyagerez encore davantage dans mon prochain roman !!!!

Camilla GREBE

J’ai été happée par les romans noirs dès mon plus jeune âge : c’est-à-dire à huit ou neuf ans. Mais ce n’est que lorsque j’ai travaillé comme directrice générale d’une maison d’édition pour livres audios que j’ai décidé de changer de carrière, d’éditrice à autrice. Je ne l’ai jamais regretté.

Victor GUILBERT

J’aime le polar parce que c’est un genre optimiste qui prend la vie à revers : la mort arrive au début et on ne sait pas comment ça se termine.

Irvine WELSH

Irvine Welsh vient de Leith et y a grandi, ainsi qu’à Edimbourg et Londres. Et a grandi encore un peu à Amsterdam. Depuis ses 28 ans, il n’a pas grandi. Il a juste écrit des livres, des scénarios de films et de séries ainsi que des pièces de théâtre. Il a ensuite déménagé en Irlande puis aux Etats Unis. Désormais, il n’a pas d’autre demeure fixe que la fabuleuse Emma Currie, et ce, où qu’elle se trouve.

Noémie ADENIS
Zygmunt MIŁOSZEWSKI

Écrivain, grand classique de la littérature policière polonaise sur lequel les nouvelles générations prennent exemple. Jadis : ambassadeur de la culture qui glorifiait sa patrie en semant des cadavres. Aujourd’hui : dissident politique opprimé par un gouvernement d’ultra-droite pour son féminisme, son athéisme et ses mauvaises blagues.

Direction la salle Tony Garnier pour une conférence :

Darkweb, cybersécurité, jeux : le polar suit l’algorithme !

Avec Sylvain FORGE, Alexis LAIPSKER, Elena SENDER et Cédric SIRE.

Aujourd’hui, les GAFAM, demain les metavers. Entre les deux, de nouvelles générations d’applications, de logiciels espions, de cryptomonnaies, de jeux et de dangers. Quel sens, et quelle chair romanesque leur donner ?

Présenté par Pierre KRAUSE de chez Babélio.

L’occasion pour moi de rencontrer Pierre, de chez Babélio.

Le monde arrive…

Une halte au selfie bus, avec Le Livre de Poche.

Profitez de votre participation pour vous glisser dans le selfie-bus. Un photobooth dédié à l’univers polar dans un combi vintage !
Souriez, imprimez, partagez. Effet sourire garanti.

Un joli souvenir !

Direction l’Hotel de ville pour la WebTV BePolar.

Forte de son succès, la BePolar WebTV revient à Quais du Polar ! Prenez place dans le public pour assister aux rencontres, interviews et tables rondes des auteurs et autrices à l’Hôtel de Ville (réservation possible). Réalisées et diffusées en live sur les réseaux sociaux, ces émissions seront à (re)voir en replay sur la page Facebook de BePolar.

«Les enquêteurs récurrents dans le Polar»

Les auteurs Franck Thilliez et Nicolas Lebel parleront de leurs héros l’inspecteur Sharko et Capitaine Mehrlicht !

Dans la joie et la bonne humeur qui les caractérise bien sûr ! Un moment de pur délice et de franche rigolade.

Cette fois, il va falloir jouer des coudes pour se frayer un passage entre les allées des libraires.

Caryl FEREY

Même si on ne m’invite pas à QDP, je viens quand même, quitte à me déguiser en bûcheron scandinave ou en auteur américain avec un chapeau nul. Le reste se passe sur la péniche – hey, le DJ ! Arrête un peu avec ton électro au kilomètre et passe-nous plus de rock, y’a des filles qui dansent encore avec des mecs !

S.J. BENNETT

J’ai une immense considération pour les femmes plus âgées, intelligentes et ayant des principes, qui mènent une vie heureuse et épanouie. J’ai passé un entretien à Buckingham où je n’ai pas été prise pour le poste maintenant occupé par Rozie, l’acolyte de la Reine dans mes romans. J’ai donc ficelé, dans mon havre d’écriture, des intrigues royales de cosy mystery. Car à ce que je sache, la Reine ne résout pas de crimes.

Nicolas DRUART

Confectionneur de « drogues à lire ». Indication : amateurs de thrillers, polars.
Effets secondaires fréquents : risque de dépendance, insomnie, fatigue, irritabilité (surtout quand le lecteur ne voit pas venir le retournement final).

J’ai assisté à la présentation de l’adaptation d’Impact d’Olivier Norek en série audio.

Jérémy Amsellem, directeur des contenus chez Nextory, nous a présenté ce nouveau support de lecture. D’ailleurs, j’organise un concours sur le blog et mon compte Instagram, où vous pouvez gagner un accès pour écouter cette mini série.

Morgane MONTORIOL

Énergumène nocturne et insomniaque à la culture franco-américaine, griffes courtes et cheveux longs. Cet animal écrit en silence dans des lieux clos et se nourrit principalement de friandises acidulées et de chips. Il aime les détails et la couleur. L’énergumène apprécie les films de gangsters. Pas de mafieux, de gangsters.

Les Quais, c’est aussi retrouver les copains et les copines. Petit florilège de ceux que j’ai croisé, et dont j’ai pensé à immortaliser avec une photo.

Ségolène

Sandrine

Laurent et Roselyne

Ma pêche du jour. Un achat et un livre que j’avais déjà. La journée a été bien rythmée par les conférences, je ne pouvais pas me permettre d’attendre deux heures pour une dédicace.

Il est temps de faire la valise, heu….j’ai comme qui dirai un petit problème…La valise est remplie de livres, et où je mets le reste ??? Heureusement que j’avais prévu, j’avais emmené un sac vide. Et puis, j’ai eu deux tote bag en cadeau sur le salon donc, on est laaaaaaaarge.

Un petit resto et un bon mojito pour finir cette journée au top.

Retrouvez mon article sur le vendredi et celui sur le dimanche pour suivre l’intégralité de mon week end lyonnais.

On se retrouve bientôt pour le dernier jour !!

4 réflexions sur “Quais du polar – 1er, 2 et 3 avril 2022 – Jour 2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s