« Bel amant » de Nathalie THOMAS-VERNEY

Informations :

Titre : bel amant

Auteur : Nathalie Thomas-Verney

Éditeur : Livio

Nombre de pages : 427 pages

Format  et prix : broché 15 €

Date de publication : 23 juillet 2021

Genre : roman historique

Résumé :

Au décès du comte de Grare, ses enfants Louis-Marie et Blanche se retrouvent héritiers du château ancestral du Pré mais également d’un monceau de dettes.

À Paris, la puissante famille de Brunswick donne le ton. Anne de Brunswick, surnommée la baronne, dirige les deux banques héritées de feu son époux d’une main de fer tandis que Stanislas, son fils, se prend d’amitié pour un certain Monsieur Gustave Eiffel à la recherche d’un financement pour sa tour, attraction phare de la prochaine exposition universelle de 1889.

La riche baronne est aussi mécène et c’est lors de l’une de ses soirées à son hôtel particulier parisien qu’elle invite un peintre alors dans la misère : Auguste Renoir. Elle lui propose un contrat : peindre un nu masculin dont le modèle aura la beauté d’Antinoüs, l’innocence de Ganymède et la perfection de Narcisse.

Auguste Renoir rentre à son atelier de Montmartre avec le sentiment d’avoir été lésé : ce modèle n’existe pas. C’est alors que son chemin croise celui de Louis-Marie. La parfaite beauté du jeune homme trouble le peintre qui lui propose de poser nu pour lui. Il ignore tout de lui mais l’invite chez lui. Entre les deux hommes va naître une grande amitié et une inoubliable complicité.

À l’ombre de la Dame de Fer qui s’élève jour après jour dans le ciel de Paris, des destins vont se croiser, des secrets vont se dévoiler et certains apparaîtront alors sous leur véritable jour.

Mon avis :

Suivez-moi, je vous emmène dans le Paris accueillant l’exposition universelle de 1889.

Blanche et son frère, Louis-Marie, reviennent précipitamment au château du Pré, après le suicide de leur père. Ils héritent du château, vidé de ses biens, mais également des multiples créances paternelles. Blanche reste au château pendant que Louis-Marie s’installe à Paris pour travailler et tenter de rembourser leurs dettes avant la saisie du château et la prison. Voilà notre point de départ pour cette immersion dans le passé.

Nous allons vivre à Paris avec Louis-Marie, faire la connaissance de Gustave Eiffel, suivre la construction de sa tour, envers et contre tous, peindre avec Auguste Renoir, visiter Montmartre, au visage tellement différent de ce que l’on connaît aujourd’hui.

Du côté du château, Blanche n’est pas en reste, même si elle est un peu plus en retrait. Les clins d’œil avec le précédent roman de Nathalie, « L’or et le fer », m’ont enchantés, j’avais l’impression de rentrer à la maison !! Alwena et Dorian sont les arrières grands-parents de Louis et Blanche. Les passages au château en compagnie de Blanche seront l’occasion de nous replonger dans les souvenirs, et de retrouver Dorian et la musique.

Louis-Marie va faire la rencontre de la famille de Brunswick, puissante lignée de banquiers, et accessoirement, créancier du jeune homme. Louis-Marie est un personnage à la fois émouvant et énigmatique. On ne peut que l’apprécier. Il essaye de s’en sortir, de sauver son château et Blanche. Même si au fil des pages, ses actes m’ont interrogée. Mais chut ! J’ai beaucoup aimé Blanche, même si on passe moins de temps avec elle qu’avec son frère. Quant aux autres personnages, ils ont tous un rôle important et une personnalité bien trempée.

La plume de Nathalie est riche, détaillée, immersive. Elle maîtrise son sujet à la perfection, le travail de recherches à dû être considérable. En effet, Nathalie nous propose une fiction, mais imbriquée dans l’Histoire. Stanislas de Brunswick a accepté de financer la Tour de Gustave Eiffel, permettant de ce fait au lecteur d’assister à sa construction, étape par étape.

« – Chaque élément que vous voyez ici est préparé  à mon usine de Levallois-Perret. La tour comptera en tout environ dix huit mille pièces assemblées par éléments de cinq mètres environ. Puis nous transportons chaque élément ici pour le montage. Bien entendu, cela demande des calculs et des tracés au dixième de millimètre près afin que tout se rejoigne à la perfection une fois sur le site du Champ de Mars. »

Louis-Marie a accepté de poser pour Auguste Renoir, immergeant le lecteur dans le quotidien de l’artiste, installé à Montmartre, quartier rural des artistes et petites gens.

« Plus Louis-Marie regardait Auguste Renoir travailler, plus il se prenait d’affection pour l’artiste. Il aimait chacun de ses gestes, chacune de ses manies. Par exemple, il rinçait son pinceau dans un petit verre rempli d’essence de térébenthine après chaque application d’une couleur ; dans sa boite où sa palette venait s’emboîter, il avait de nombreux pinceaux et pourtant il n’en utilisait que deux ou trois à la fois ; régulièrement il séchait ses pinceaux dans des chiffons propres qu’il avait à portée de main. Louis-Marie était admiratif lorsqu’il le voyait mélanger ses couleurs non pas sur sa palette comme faisaient de nombreux peintres, mais directement sur la toile. Son trait était juste et il avait une absolue précision de touche. »

Blanche apprend le violon, et nous voilà à découvrir les œuvres de Camille Saint-Saëns. Et pourquoi ne pas nous rendre à l’Opéra Garnier en compagnie de « la Baronne », la puissante Anne de Brunswick, la femme la plus puissante du Tout-Paris ? J’adore cette qualité de Nathalie, son talent à nous emmener avec ses personnages à la découverte d’une époque. J’avais l’impression d’être dans un documentaire. Un vrai régal !

Le rythme à l’apparence calme n’est qu’un leurre, car le récit est parsemé d’amour, d’ambition, de vengeance, de haine et de trahison. La fin, bien que quelque peu prévisible, est étonnante malgré tout, car jusqu’au bout, je ne pensais pas que cela pourrait arriver. Je ne peux pas vous en parler plus, et pourtant, comme je le voudrais !!

J’ai pris mon temps pour déguster « Bel amant », j’ai savouré cette lecture exaltante, à chaque fois que je m’y replongeais, j’étais emportée dans une bulle passionnante.

Je vous conseille cette lecture, « Bel amant » est à découvrir, non seulement pour ses références historiques, mais également pour ses personnages et leur destin, qui vous procurera beaucoup d’émotions. N’hésitez pas !!

Je remercie Nathalie pour sa confiance renouvelée.

#belamant  #NathalieThomasVerney  #Livio

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : l’auteure ! Je n’hésite pas à me plonger dans ses romans, je sais qu’à chaque fois, la magie sera au rendez-vous. Et la couverture, elle est magnifique !

Auteur connu :   « Le dernier chant du rossignol », « Destins interdits », « L’or et le fer »,ainsi que l’interview réalisée en 2018.

Émotions ressenties lors de la lecture : de la passion pour les thèmes abordés, les personnages célèbres et les références historiques, Blanche et Louis-Marie et leur destin. Cette lecture a été un régal niveau émotionnel et plaisir de lecture.

Ce que j’ai moins aimé : RAS

Les plus : la plume, le mélange fiction / réalité, les détails historiques, le destin de Louis-Marie, la fin.

2 réflexions sur “« Bel amant » de Nathalie THOMAS-VERNEY

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s