« Déjà-vu » de Philippe FONTANEL

Informations :

Titre : déjà-vu

Auteur : Philippe Fontanel

Éditeur : Éditions du Cluzel

Nombre de pages : 285 pages

Format  et prix : broché 20 € / numérique 4,99 €

Date de publication : 20 septembre 2020

Genre : thriller

Résumé :

L’existence de Candice bascule lorsqu’elle est agressée par un inconnu. Laissée pour morte elle se réveille après des mois de coma et prend conscience que les relations avec sa famille et ses amies sont bouleversées. Que s’est-il passé durant cette période ? Peu après avoir quitté l’hôpital, sa voiture est percutée par un chauffard : accident ou tentative de meurtre ? La jeune femme devient-elle paranoïaque ou est-elle réellement en danger ? Avec l’aide de Rafael, le policier chargé de l’enquête, Candice va tenter de reconstituer le fil des événements mais les doutes se multiplient et les certitudes se font rares. À qui se fier ? Elle comprend aussi que la menace est toujours là. Ce qui est certain, c’est que rien ne sera jamais plus comme avant.

Mon avis :

J’ai pris pas mal de retard dans mes retours des dernières lectures de cette fin 2021. Je vais tenter de rattraper cela au plus vite ! « Déjà-vu » a été dévoré il y a déjà presque quinze jours !!

Candice, notre narratrice, est une jeune femme heureuse et équilibrée. Elle file le parfait amour depuis six mois avec Tobias, journaliste sportif. Elle a deux amies avec qui elle fait régulièrement des soirées : Zoé, divorcée, et Lucie, au caractère bien trempé.

Après une sortie avec Zoé et Lucie, Candice se fait violemment agresser juste devant la porte de son immeuble. Laissée pour morte, Candice se réveille après un coma long de sept mois. La police aura fait chou blanc pour retrouver son agresseur. Les indices étaient trop maigres. C’est Boris Lenatnof, commissaire de police, et Rafael Santoni, son adjoint, qui reprennent l’affaire et interrogent Candice. La vie de cette dernière est totalement bouleversée : sa mère s’est suicidée, Tobias, las d’attendre le réveil de sa belle, a épousé Zoé (non mais quel goujat !). Heureusement qu’elle peut compter sur Margaret, sa voisine bienveillante.

Le décor est planté, Philippe peut dérouler son intrigue, que je qualifierai de riche. J’apprécie découvrir des auteurs et les suivre en suivant la chronologie de leurs parutions. Cela permet réellement de « vivre » l’évolution de leur plume, et c’est le cas avec Philippe. « Déjà-vu » est un petit bijou.

Les rebondissements s’enchaînent, le personnage de Candice va devoir tout affronter : la trahison de son petit copain et de son amie, la perte de sa mère, et surtout, le fait qu’il y a quelqu’un, dehors, qui souhaite la voir mourir. Une seconde agression à sa sortie de l’hôpital va mettre le feu aux poudres. Candice creuse, cherche, veut savoir…et…elle va trouver. J’ai été surprise par la tournure que prenaient les évènements. N’insistez pas, je ne spoilerai pas, mais sachez qu’avec « Déjà-vu », vous n’êtes pas au bout de vos surprises.

Un récit sans temps mort, un rythme palpitant, une plume fluide et nette. J’aime beaucoup les romans de Philippe, il a un style très agréable. Dans « Déjà-vu », je trouve que sa plume a évolué, elle a mûri, est accomplie, et il en résulte un thriller vraiment captivant.

L’intrigue est efficace, son déroulé permet de rester accroché au récit. Les personnages sont intéressants, Boris était présent dans « Mémoire trouble », Candice a une force de caractère incroyable parce qu’il va lui en arriver, des mésaventures ! Et pourtant, elle ne perd jamais espoir. Elle va aller jusqu’au bout pour découvrir la vérité, et elle sera surprenante. Les personnages secondaires sont touchants, mystérieux, ou agaçants, ils étoffent le récit, le rendant attractif.

L’intrigue se déroule dans ma région, entre Montbrison et Saint Etienne, dans la Loire, apportant un joli bonus à ma lecture. C’est agréable d’imaginer les personnages évoluant dans des endroits où je vais régulièrement.

Le twist final est absolument parfait, je n’ai rien vu venir. Le point final du roman est excellent, et le lecteur doit bien admettre qu’il est obligé de changer totalement de point de vue. Bluffant ! Perso, j’ai eu envie de relire le roman depuis le début, pour voir ce que ça changeait, de « savoir » !

Un thriller qui a tout pour plaire, que je vous conseille.

« Dans une voiture banalisée, rangée le long du trottoir, le fonctionnaire de police avait ouvert sa Thermos et se versait un café brûlant. Il souffla à la surface avant d’avaler une gorgée. Le café était fort, comme il l’aimait. De quoi resté éveillé jusqu’à la relève au petit matin. Satisfait, il se cala dans le siège et alluma une cigarette. Des volutes de fumée s’échappèrent par la vitre restée ouverte.

Plus loin, tapi dans l’ombre, un individu observait le policier, guettant ses faits et gestes. »

#déjàvu  #PhilippeFontanel  #ÉditionsduCluzel

deja vu5027238192178744776.

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : l’auteur tout simplement.

Auteur connu : j’apprécie beaucoup les romans de Philippe. J’ai déjà lu et chroniqué « Rien ne s’efface », « Mémoire trouble ». Une interview de Philippe a été publiée sur le blog en 2017.

Émotions ressenties lors de la lecture : une avidité à découvrir le pourquoi du comment, de l’empathie pour certains personnages, de l’agacement pour d’autres que j’aurai bien étripé lol, de l’angoisse et de la peur,

Ce que j’ai moins aimé : RAS

Les plus : la plume, le rythme, le sujet, la fin.

2 réflexions sur “« Déjà-vu » de Philippe FONTANEL

  1. C’est reparti……
    Tous mes vœux pour cette nouvelle année qui commence fort.
    Je dépense une fortune à suivre vos recommandations……avec toujours autant de plaisir
    Je n’ai pas votre rythme de lecture mais à très vite

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s